•  

    Il y a quelque chose de colossal et de puissant dans cette silhouette. Cela pourrait être une représentation de Junon...mais c'est juste Cecilia !

    Dix minutes.

    Dimanche - Puissance

    Encre sanguine et aquarelle sur papier aquarelle environ 32 x 24

     


    6 commentaires
  •  

     Balbino Giner Garcia, est né à Valencia (Espagne) en 1910.

     Peintre déjà reconnu, et fils d'un peintre très connu dans sa région, il est chassé d'Espagne par le franquisme auquel il refuse d'adhérer, il se réfugie à Bruxelles en 1936. Lorsque la Belgique est envahie par les allemands, il rentre en France et séjourne d'abord à Cahors, puis à Perpignan où il s'installe et vit jusqu'à sa mort en 1976.  

     

    Samedi - Balbino Giner Garcia, peintre catalan

     Auto-portrait

     

    Samedi - Balbino Giner Garcia, peintre catalan

     

    Samedi - Balbino Giner Garcia, peintre catalan

     

     Peintre puissant et original, les circonstances de la vie ont fait qu'il est assez peu connu en dehors de la région catalane.

     

    Je rajoute ici une video qui vous permettra de découvrir d'autres facettes du talent de Balbino Giner Garcia  :

     

     

     

    Cet article a été rédigé pour la communauté "Le tableau du samedi" de l'ami  Jean-Marie .  


    29 commentaires
  •  

    J'avais publié ce dessin le 3 juillet 2012.

    Deux fois dix minutes.

     

    Vendredi - Un coup d'oeil dans le rétro : Conversation

    Encre de Chine et lavis sur papier aquarelle 32 x 46


    4 commentaires
  •  

     

    J'étais allée à la fête espagnole et j'avais pris beaucoup de photos à partir desquelles j'ai essayé de peindre à l'aquarelle les danseuses, passionnées par leur art. Mères au foyer, employées, enseignantes, ce ne sont pas des professionnelles, mais elles adorent ça et revivent en dansant la fierté de leurs origines.

    J'ai peint quelques scènes en utilisant chaque fois plusieurs photos pour créer une composition. Je vous montrerai les autres une prochaine fois...

    Ce n'est pas celui-là que je préférais, alors je l'ai mis de côté, il n'a jamais été exposé. En fait, c'est la première fois que je le montre : vous en avez, d la chance !!! he

     

    Jeudi - Les danseuses de flamenco

    Encre sépia et aquarelle sur papier aquarelle 30 x 40

     


    10 commentaires
  •  

    Deux fois dix minutes.

     

    Mercredi - Deux poses

    Encre sanguine et aquarelle sur papier aquarelle 


    4 commentaires
  •  

    En rangeant de fond en comble mon atelier, j'ai retrouvé toute une série de portraits à la sanguine que j'avais complètement oubliés !

    J'aime le regard de celui-ci. L'oreille aurait mérité quelque retouche. Mais on ne touche pas aux reliques ! he

     

    Mardi - Dans mes archives (31) : Portrait à la sanguine

    Sanguine sur "papier journal"


    12 commentaires
  •  

    Si vous voulez revoir le début, c'est ICI

    Les personnages s'installent. J'ai agrandi le Bouddha que j'avais mal proportionné par rapport aux autres statues.

     

    Lundi - Peinture d'intérieur (2)

     

    A suivre...


    2 commentaires
  •  

     De cinq à dix minutes de pose (je ne me souviens plus) pour Jacques en attendant le modèle...

    Il a relevé ses jambes de pantalon comme s'il allait traverser un ruisseau he

     

    Dimanche - En attendant le modèle (3) : Jacques

    Encre de Chine sur papier aquarelle


    4 commentaires
  •  

     Samedi - Alfred Stevens

    Femme en jaune

     

    Alfred Stevens (Bruxelles, 1823-Paris, 1906) demeure le plus parisien des peintres belges. Son succès pendant la seconde moitié du XIXe siècle fut exceptionnel. Sa carrière est intimement liée avec la parisienne du Second Empire, femme à la fois élégante, distante et intrigante dont il sut capter tout le mystère et la beauté.

     

    Samedi - Alfred Stevens

    La myope

     

    En ces temps qui voient le triomphe de la bourgeoisie, Stevens eut le génie de saisir l’esprit de son époque en s’attachant à ses modèles, mais également à leurs tenues et à leurs intérieurs.

     

    Samedi - Alfred Stevens

    Madeleine

     

    Même si il n’appartint pas à l’avant-garde impressionniste, il en fut proche dans ses amitiés et parfois dans son style.

     (La Tribune de l'Art)

     

    Alfred Stevens a peint beaucoup de portraits classiques (des commandes probablement) mais j'ai été séduite par certaines de ses œuvres plus originales et même un peu impertinentes que je présente ici et  que j'ai voulu vous montrer.

     

    Cet article a été rédigé pour la communauté "Le tableau du samedi" de l'ami  Jean-Marie .  


    10 commentaires
  •  

    C'est au début de ce blog que j'ai montré, parmi d'autres, cette céramique qui est parmi les premières que j'ai réalisées. Vous pouvez revoir l'article ICI 

    Il s'agit de plaques de céramiques entièrement fabriquées par moi et recouvertes d'émaux ou d'engobes. Elles ont ensuite été collées sur une épaisse plaque de bois. La maquette a été réalisée à partir d'un de mes croquis exécuté devant modèle vivant.

     

    Vendredi - Un coup d'oeil dans le rétro : Après le bain, céramique

     

    Céramique sur bois environ 45 x 55

     


    16 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires