• La céramique.

    La céramique est le premier moyen d’expression que j’ai choisi avant de travailler la peinture.

     

    J’étais attirée par son côté permanent, durable.

     

    Mon idée, c’était de créer des mosaïques en fabriquant moi-même les morceaux à juxtaposer. Ces fragments ne seraient pas des petits carrés réguliers, comme dans les mosaïques romaines, ni des morceaux de carrelage, comme dans la mosaïque catalane à la Gaudi. En fait, je les concevais comme les morceaux d’un puzzle que j’aurais créé. Un puzzle « en dur », en quelque sorte !

     

    Le point de départ à chaque fois : un dessin. Croquis de nu, ou dessin d’imagination que je retravaillais pour répondre aux contraintes du morcellement, tout comme travaille un maître verrier pour créer un vitrail.

     

    Puis, j’étalais ma terre en une plaque régulière, et je découpais les morceaux. Après séchage, ponçage, une première cuisson, je les émaillais (ou pas, suivant la couleur désirée) et les cuisais une deuxième fois.

     

    Restait à les assembler/coller sur un support en bois.

     

    J’ai pris beaucoup de plaisir à travailler ainsi. Mais quel travail ! Entre la conception de la maquette et la phase finale il se passait quelquefois plusieurs mois. J’en avais toujours plusieurs en cours à la fois, mais quand même, c’était long. Et puis on en a vite fait le tour, et cela devenait répétitif. Les panneaux étaient fragiles et ne supportaient pas toujours très bien les conditions d’exposition car le bois travaille, la céramique collée dessus ne peut que fendre quand le bois se dilate… Je passais trop de temps à restaurer les tableaux abîmés, j’ai arrêté. Sans regret, parce que j’étais arrivée au bout de mon projet et j’avais envie d’autre chose. 

     

     

    Terre rose et émaux bleus de Chine sur bois noir.

     

     

    Terre blanche émail transparent, terre émaillée craquelée rouge et orange.

     

    « Qui je suis, ce que je faisEtude au pastel sec »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mercredi 9 Mai 2012 à 18:59
    chbimaging

    Et bien moi je trouve que c'est sacrément dommage que tu te sois arrêtée... J'adore l'idée la mise oeuvre et l'émaillage...

    Allez tu ne veux pus du tout t'y coller ? Bises Chris

    2
    Jeudi 10 Mai 2012 à 22:05
    Amande

    Non, c'est fini, j'ai arrêté définitivement. Trop long à faire, trop de problèmes techniques, trop fragile.

    Mais peut-être un jour j'en referai une pour coller directement sur un mur avec du ciment colle. Car le plus gros problème pour la pérennité de l'oeuvre c'est le support.

    3
    Lundi 21 Mai 2012 à 18:44
    Amande

    Mais il est mauve, ce drapé. Tu le vois bleu ?

    4
    Vendredi 25 Mai 2012 à 21:13
    Amande

    Je ne parlais pas de la même céramique, j'ai confondu les drapés. Le Bleu de Chine, c'est bleu, effectivement !

    5
    Dimanche 27 Mai 2012 à 10:13
    Amande

    Je croyais que tu parlais de celle-ci :

    6
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 21:05

    Sacré travail de deux matières qui s'opposent, bois et céramique, l'un qui continue de vivre et l'autre qui fait son poids. En tout cas j'aime beaucoup la terre rose et son bleu profond ! J'avoue ce bleu me fait rêver !

    7
    Samedi 7 Décembre 2013 à 12:06
    Amande

    Bleu chinois clair et bleu chinois foncé...rien que leur nom fait rêver !

    8
    Garance
    Samedi 14 Décembre 2013 à 16:32
    Garance

    c'était sympa tes céramiques, le bleu du tissu drapé est magnifique

    9
    Garance
    Samedi 14 Décembre 2013 à 16:32
    Garance

    ha oui, je le vois bleu dans très joli bleu, il faudrait que je trouve quelque chose pour te montrer comment je le vois

    mais tu mets emaux bleus de Chine alors toi aussi, tu le vois bleu

    10
    Garance
    Samedi 14 Décembre 2013 à 16:32
    Garance

    Alors où est ce que tu vois violet

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :