•  

     

     

    "Née en 1987, en Californie, Teresa Oaxaca est une artiste qui a été formée dans la tradition académique. Teresa est inspirée par des artistes tels que Géricault, Odd Nerdrum, Ribera, Nicholas Aime Morot, et Léon Bonnat.

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Teresa Oaxaca

     

     

    Elle partage actuellement son temps entre Florence en Italie, et Arlington (USA Virginie). Elle travaille actuellement du portrait à la nature morte, et en acceptant des commandes."

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Teresa Oaxaca

     

    Je suis à la fois séduite et dubitative devant son travail foisonnant, souvent provocant, parfois à la limite du kitsch.

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Teresa Oaxaca

     

    Mais je ne peux que m’incliner devant sa maîtrise inattaquable et la virtuosité qu’elle montre dans diverses techniques : huile sur toile, fusain, aquarelle etc. 

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Teresa Oaxaca

     

    Pour admirer (ou pas) ses œuvres variées, abondantes et parfois étonnantes, vous pouvez visiter son SITE abondant (cliquer sur l'image de chaque catégorie, vous serez étonnés !)

     

    Pour admirer, la bouche ouverte eek, sa façon de réaliser un portrait en deux heures, cette video :

     

     

     Et pour découvrir l'artiste, cette interview réalisée à Barcelone :

     

     

    Cet article pour le "Tableau du Samedi" géré par lady Marianne smile.

     


    14 commentaires
  •  

     

    Le 5 avril 2014 j'ai déjà fait un article à propos de Pierre Bonnard et de ses merveilleuses compositions colorées.

    J'y reviens pour le plaisir : un Bonnard, pour le bonheur !

    Que tous les artistes amateurs qui ont sué sang et eau pour peindre le mimosa qui, actuellement, étale ses flamboyants bouquets jaunes dans la nature méditerranéenne, en prennent de la graine...he

    Cette explosion de jaune qui repousse les petites maisons en tas dans un coin, c'est absolument ça, et c'est absolument réjouissant.

     

    Samedi - Un Bonnard pour le bonheur

     Pierre Bonnard "Le mimosa"

     

    Publié dans le cadre du "Tableau du samedi", géré par Lady Marianne .

     

     


    12 commentaires
  •  

     Je vous ai parlé récemment de la charmante Marie Gabrielle Capet. Et par les mêmes recherches j'ai fait connaissance de son professeur Adélaïde Labille-Guiard. Je ne pouvais pas ne pas vous présenter cette dame, contemporaine de Madame Vigée-Lebrun et peintre à la mode de son époque.

    Pour connaître son histoire : cliquez sur ce lien

    Elle a peint à la mode de son temps, par exemple cette scène bien léchée où elle fait son auto-portrait en compagnie de deux de ses élèves (dont la charmante Marie-Gabrielle Capet) :

    Samedi - Le ta bleau du samedi : Adélaïde Labille-Guiard

     

    Ce détail montre la virtuosité de l'artiste :

    Samedi - Le ta bleau du samedi : Adélaïde Labille-Guiard

     

    Mais parmi toutes ses œuvres (la plupart du temps des portraits et des miniatures de commande), ma préférée est ce portrait merveilleux, d'une finesse inégalable, la voici, vivante, devant nous :

     

    Samedi - Le ta bleau du samedi : Adélaïde Labille-Guiard

     

    Je n'ai plus rien d'autre à dire que : "Chapeau, l'artiste !!!"

     


    16 commentaires
  •  

    Désolée, je prends une petite liberté avec le règlement du Tableau du Samedi, et je vous présente aujourd'hui un autre genre d'art : le théâtre de rue "ROYAL DE LUXE" qui a débuté à Nantes et se produit maintenant dans le monde entier.

    Pour moi ce sont de grands artistes, doublés de bricoleurs de génie. J'adore !

    En 1994, un Géant tombe du ciel à Nantes. La saga des Géants débute et les Nantais font leur première rencontre avec ces marionnettes venues d’ailleurs. Se suivent d’autres rendez-vous, toujours plus mystérieux les uns que les autres. En 1998, le Géant et son fils animent le spectacle « Retour d’Afrique » pour le plus grand bonheur des habitants.

    Samedi - Le tableau du samedi : étrange Royal de Luxe

    En 2000, deux gigantesques girafes font leur entrée en ville, accompagnées du petit Géant noir.

    Samedi - Le tableau du samedi : étrange Royal de Luxe

     

    Cinq ans plus tard, les badauds découvrent une fusée encore fumante au pied de la cathédrale de Nantes. La petite Géante, le Sultan et l’Eléphant rythment ces trois jours de spectacle extraordinaires. En 2009, le Scaphandrier et la petite Géante investissent les pavés nantais. Cette dernière reviendra en 2011 accompagnée du Xolo et du Campesino. A chaque nouveau spectacle, la troupe, indomptable et amoureuse des voyages, revient à Nantes pour poser bagages. Rêver et regarder le monde avec des yeux d’enfants, c’est le cadeau que Royal de Luxe offre aux petits et aux grands depuis plus de 25 ans !

     

    Samedi - Le tableau du samedi : étrange Royal de Luxe

     

    Les géants de Royal de Luxe ou les curieuses machines de François Delarozière ont familiarisé  le public avec l'étrangeté.

     

    Pas de nouveau spectacle de Royal de Luxe dans l'immédiat. Ils sont en phase de création. Jean-Luc Courcoult a une idée. Les idées sont à maturation lente car il ne s'agit pas seulement de raconter une histoire, il faut la rendre possible

     

    Samedi - Le tableau du samedi : étrange Royal de Luxe


    14 commentaires
  •  

    L'auto-portrait est un thème récurrent chez Gauguin.

    L'un de mes préférés est celui qu'il a peint lors de son séjour mouvementé à Arles chez Van Gogh. Celui-ci, rêvant de faire de la "Maison Jaune" un foyer d'artistes, avait fait venir Gauguin à Arles avec l'aide financière de son frère Théo.

    Malheureusement, le rêve est vite devenu cauchemar, tellement les deux hommes avaient des modes de vie et des principes artistiques différents.

    Van Gogh est représenté sommairement dans le coin supérieur droit du tableau titré "Les misérables". C'est suite aux difficultés de leur relation que Van Gogh se trancha l'oreille dans une crise d'exaltation proche de la folie. Mais c'est une autre histoire...

     

    Samedi - Auto-portrait de Gauguin

     

    Le regard dubitatif, le nez proéminent marqué d'une forte ombre colorée...j'aime !

    C'est mon "tableau du samedi" pour Lady Marianne !

     


    14 commentaires
  •  

     

     

    Marie-Gabrielle CAPET (1761–1818) était une femme peintre française de l’école néo-classique. En 1781, âgée de vingt ans, elle monte à Paris pour apprendre la peinture sous la direction d’Adélaïde Labille-Guiard.

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Marie-Gabrielle CAPET

    Auto-portrait

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Marie-Gabrielle CAPET

    Détail de l'autoportrait. Admirez la finesse de la dentelle, le soyeux des mèches de cheveux...

    La jeune femme est encore une inconnue lorsque ses premiers dessins et pastels sont exposés au Salon de la Jeunesse (1781). Deux ans plus tard, sa maîtrise de la peinture à l'huile lui permet de présenter ses premiers Autoportraits peints à l'huile (1783 et 1784).

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Marie-Gabrielle CAPET

     

    Elle acquit la notoriété en peignant surtout des portraits, et aussi des miniatures qui eurent un grand succès.

     

    Pour en savoir plus

     

     

     

     

     

     Elle acquit la notoriété en peignant surtout des portraits, et aussi des miniatures qui eurent un grand succès.

     

     

     

     

     Elle acquit la notoriété en peignant surtout des portraits, et aussi des miniatures qui eurent un grand succès.


    12 commentaires
  •  

    Sylvie Guillot est née à Paris en 1972. Elle a fait ses études aux Beaux-Arts de Versailles et vit actuellement à San Francisco.

    Je n'en sais pas plus sur cette artiste discrète. J'aime beaucoup son travail, entre Egon Schiele et Lucian Freud...

    Son site : Sylvie Guillot

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Sylvie Guillot

    Aquarelle et crayon Conté sur papier Arches

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Sylvie Guillot

    Aquarelle et crayon Conté sur papier Arches

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Sylvie Guillot

    Huile sur toile

     


    16 commentaires
  •  

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Hélène Béland

    "LA PERTE" - Peinture à l'huile

     

    Hélène Béland est une artiste canadienne née à Montréal en 1949. Sa peinture est romantique, académique, très éloignée de l'art contemporain. Elle a reçu de nombreuses récompenses et enseigne également. Elle expose dans plusieurs pays, et surtout aux Etats-Unis.

    Je ne peux pas regarder trop de ses tableaux d'affilée pour deux raisons :

    1) Trop de préciosité, trop de féminité langoureuse, au bout d'un moment je suis saturée ;

    2) En réalité je suis extrêmement jalouse de sa technique incroyable, et même si je n'aurais pas envie de peindre toujours des figures aussi gracieuses, j'aimerais disposer de son savoir-faire pour l'acclimater à ma sauce....he

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Hélène Béland

    "LA ROMANCE DU VIN" - Huile 

     

    Pour en voir davantage, rendez-vous sur Son site.


    11 commentaires
  •  

     

     

     Michel King, Peintre de la Marine

     

    Samedi - Le tableau du samedi

     

     Le titre de peintre de la Marine est accordé par le ministre de la Défense, sur proposition du jury du Salon biennal de la Marine, qui se tient au Musée de la Marine à Paris. Ce jury est présidé par un officier général nommé par le chef d'état-major de la Marine.

     

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Michel King

     

    Il y a de nombreux peintres de la marine. J’admire leur maîtrise de la représentation des bateaux, du petit bateau de pêche à l’énorme cuirassé, et des multiples visages de l’océan. 

    Pour en savoir plus, visitez le site : Peintres de la Marine 

     

    Michel King est un de ces peintres de la Marine. Né en 1930, il pratique la peinture à l’huile, l’aquarelle, le dessin, la gravure taille-douce, la lithographie, l’illustration.

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Michel King

     Nommé peintre de la Marine en 1973, il est devenu vice-président de l’Association des peintres officiels de la Marine.

    à voir ici : Michel King

     


    16 commentaires
  •  

     

     Pierre Alechinsky, né en 1927 à Bruxelles, est un peintre et graveur, qui réunit dans son œuvre expressionnisme et surréalisme. Il a aujourd’hui 89 ans.

     

     Samedi - Le tableau du samedi : Pierre Alechinski

     

     

    Ses parents étaient médecins. Dans les années 1930, Alechinsky étudie à l'école Decroly à Bruxelles. On oblige l’enfant gaucher à écrire de la main droite. La gauche, sa meilleure main, les éducateurs la lui laisseront pour les travaux « de moindre importance » : le dessin...

     

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Pierre Alechinski

     

     

    Pierre Alechinsky devient très rapidement l'un des acteurs majeurs du monde artistique belge de l'après-guerre. Il adhère au mouvement CoBra, mouvement créé en 1948, regroupant des artistes issus de Copenhague, Bruxelles et Amsterdam, qui préconise un retour à un art plus provocant, agressif et audacieux.

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Pierre Alechinski

     

    Alechinski abandonne progressivement l'huile pour des matériaux plus rapides et plus souples comme l'encre, qui lui permet de donner libre cours à un style fluide et sensible.

     Il est très inspiré par l’art oriental - en particulier la calligraphie japonaise - et aussi par la bande dessinée.

     

     

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique