•  

     Tiffany, tout le monde connaît ce nom et les lampes qu'on désigne par ce nom. J'ai découvert qu'en fait Louis Comfort Tiffany était un grand artiste, un "designer" de talent pour son entreprise de verrerie de grande renommée.

    Sur son forum, une copinaute passionnée par le travail du verre a écrit un bel article au sujet de cet américain. Je ne vais donc pas m'étendre longuement, vous pourrez tout savoir sur lui en allant chez Leela

    Je me contenterai de publier ici quelques photos de ses œuvres.

     

    Samedi - Louis Comfort Tiffany

     Une des célèbres lampes

    Samedi - Louis Comfort Tiffany

    L'Education ( panneau faisant partie d'un ensemble de 5)

    Samedi - Louis Comfort Tiffany

    C'était aussi un peintre de talent. 

     

    Cet article a été rédigé pour la communauté "Le tableau du samedi" de l'ami  Jean-Marie .  


    16 commentaires
  •  

    Je connaissais de Murillo surtout ses tableaux religieux, les petits mendiants, etc...

    Aujourd'hui, à l'atelier d'art que je fréquente, a été affichée une grande reproduction de ce tableau qui m'a fait regarder ce peintre d'un autre œil.

    Finesse, délicatesse, économie de moyens, regards pleins de vie, cette scène me charme. Quel talent !

    Aussi ai-je décidé de vous en faire profiter !

     

    Samedi - Un Murillo

     

    Murillo - Femmes au balcon - 1670

     

    Cet article a été rédigé pour la communauté "Le tableau du samedi" de l'ami  Jean-Marie .  


    21 commentaires
  •  

    Tout le monde connaît, je crois, la vie scandaleuse et le destin tragique de cet artiste autrichien.

    Admirateur et élève de Gustav Klimt il fait partie de la Sécession viennoise, groupe d'artistes qui veulent bousculer l'académisme régnant sur la peinture de l'époque. Ses premières œuvres témoignent de l'influence de Klimt, mais très vite il trouve sa propre voie.

    Il fera de la prison pour avoir fait poser nues de très jeunes filles, presque des enfants. Cette incarcération le marquera profondément. Il ne peut comprendre qu'on puisse enfermer un artiste, parce que pour lui l'art est synonyme de liberté.

    Il se marie et ses tableaux témoignent de son désir de fonder une famille, il se représentera avec sa femme et un enfant fantasmé. Mais ce rêve d'amour ne se réalisera pas, la grippe espagnole emporte sa femme et trois jours plus tard, à l'âge de 36 ans il en meurt lui aussi.

     Ses dessins montrent un regard original et excentrique. Il aime dessiner ses modèles dans des poses souvent impudiques et sous des angles inhabituels. Une de ses caractéristiques est la représentation de mains tourmentées, de regards audacieux (souvent, dans ses dessins érotiques, le modèle vous regarde droit dans les yeux). Ses auto-portraits sont particulièrement surprenants.

     

    Je vous ai choisi quelques uns de ses dessins. J'ai évité volontairement les dessins érotiques qui foisonnent dans son œuvre, mais dont le côté choquant peut masquer la beauté du trait en heurtant la sensibilité.

    Mais si vous protestez, je publierai un second article spécialement pour ces dessins toujours superbes...he

     

    Samedi - Egon Schiele, un Grand !

     

    Samedi - Egon Schiele, un Grand !

     

    Samedi - Egon Schiele, un grand artiste.

     

    Samedi - Egon Schiele, un grand artiste.

     

    Et une autre fois je vous parlerai de sa peinture.  

    Cet article a été rédigé pour la communauté "Le tableau du samedi" de l'ami  Jean-Marie .  


    32 commentaires
  •  

    Samedi - Hélène Schjerfbeck

     

    Helene Schjerfbeck ( 1862 - 1946) est une peintre  finlandaise.

    Enfant prodige, elle a poursuivi une solide formation à Paris où elle a pu trouver des ateliers ouverts aux femmes.

     

    Samedi - Hélène Schjerfbeck

     

    Elle voyage beaucoup. Elle pratique au début une peinture naturaliste, mais peu à peu elle cherche à épurer son travail qui reste pourtant fidèle au réalisme.

     

    Samedi - Hélène Schjerfbeck

     

    De santé fragile, et fuyant la guerre entre la Finlande et l'URSS, elle finira sa vie au sanatorium, en Suède. Au cours des années, elle a réalisé un grand nombre d'auto-portraits émouvants par leur simplicité, et pour lesquels elle ne fait aucune concession, traquant, au contraire, les effets de l'âge sur son physique.

     

    Samedi - Hélène Schjerfbeck

     

    Samedi - Hélène Schjerfbeck

     

    Samedi - Hélène Schjerfbeck

     

    Cet article a été rédigé pour la communauté "Le tableau du samedi" de l'ami  Jean-Marie .  


    22 commentaires
  •  

    Edward Hopper, pour moi, est le peintre de la solitude. Ainsi dans ce tableau, ils sont deux, mais chacun est seul, on ne sent pas de communion entre eux. Et dans beaucoup de tableaux de Hopper, les personnages sont seuls, ou s'ils sont plusieurs, ils sont souvent chacun dans leur bulle, comme on dit maintenant, on ne ressent pas de communication.

     

    Samedi - Edward Hopper le peintre de la solitude

    Une chambre à New-York

    Voyez aussi le tableau dans la colonne de droite : Musée Virtuel.

    Pour en savoir plus sur Hopper  voyez cet article intéressant à propos d'une exposition récente des œuvres de ce peintre particulier : ARTICLE

     

    Cet article a été rédigé pour la communauté "Le tableau du samedi" de l'ami  Jean-Marie .  


    10 commentaires
  •  

     

     Quand on dit Corot, on pense "paysage".

    Mais Corot était aussi un grand portraitiste. Le portrait que je présente ici est mon préféré. L'expression songeuse de la jeune femme, la grâce de la main qui tient l'éventail, le bleu magnifique de la longue robe, le flou du fond où le visage se dessine dans les mêmes tons, tout me plaît.  

     

    Samedi - Un Corot

     

    Mais j'aime aussi beaucoup celui que j'ai choisi pour mon "Musée Virtuel" (colonne de droite du blog).

    Cet article a été rédigé pour la communauté "Le tableau du samedi" de l'ami  Jean-Marie .  


    14 commentaires
  •  

     

    Un tableau de Bronzino (1503 - 1572) qui me fascine, surtout par le soin avec lequel est peinte la riche robe de Eléonore de Tolède, épouse de Cosme 1er de Medicis.

    Bronzino mériterait tout un article, mais je vous présente juste ce tableau-là, ce sera tout pour aujourd'hui wink2

     

    Samedi - Un Bronzino

     

    Cet article a été rédigé pour la communauté "Le tableau du samedi" de l'ami  Jean-Marie .  


    15 commentaires
  •  

     Balbino Giner Garcia, est né à Valencia (Espagne) en 1910.

     Peintre déjà reconnu, et fils d'un peintre très connu dans sa région, il est chassé d'Espagne par le franquisme auquel il refuse d'adhérer, il se réfugie à Bruxelles en 1936. Lorsque la Belgique est envahie par les allemands, il rentre en France et séjourne d'abord à Cahors, puis à Perpignan où il s'installe et vit jusqu'à sa mort en 1976.  

     

    Samedi - Balbino Giner Garcia, peintre catalan

     Auto-portrait

     

    Samedi - Balbino Giner Garcia, peintre catalan

     

    Samedi - Balbino Giner Garcia, peintre catalan

     

     Peintre puissant et original, les circonstances de la vie ont fait qu'il est assez peu connu en dehors de la région catalane.

     

    Je rajoute ici une video qui vous permettra de découvrir d'autres facettes du talent de Balbino Giner Garcia  :

     

     

     

    Cet article a été rédigé pour la communauté "Le tableau du samedi" de l'ami  Jean-Marie .  


    29 commentaires
  •  

     Samedi - Alfred Stevens

    Femme en jaune

     

    Alfred Stevens (Bruxelles, 1823-Paris, 1906) demeure le plus parisien des peintres belges. Son succès pendant la seconde moitié du XIXe siècle fut exceptionnel. Sa carrière est intimement liée avec la parisienne du Second Empire, femme à la fois élégante, distante et intrigante dont il sut capter tout le mystère et la beauté.

     

    Samedi - Alfred Stevens

    La myope

     

    En ces temps qui voient le triomphe de la bourgeoisie, Stevens eut le génie de saisir l’esprit de son époque en s’attachant à ses modèles, mais également à leurs tenues et à leurs intérieurs.

     

    Samedi - Alfred Stevens

    Madeleine

     

    Même si il n’appartint pas à l’avant-garde impressionniste, il en fut proche dans ses amitiés et parfois dans son style.

     (La Tribune de l'Art)

     

    Alfred Stevens a peint beaucoup de portraits classiques (des commandes probablement) mais j'ai été séduite par certaines de ses œuvres plus originales et même un peu impertinentes que je présente ici et  que j'ai voulu vous montrer.

     

    Cet article a été rédigé pour la communauté "Le tableau du samedi" de l'ami  Jean-Marie .  


    10 commentaires
  •  

     Joaquim Sorolla y Bastida, né le 27 février 1863 à Valence et mort le 10 août 1923, est un peintre espagnol.

     

    Samedi - Sorolla, peintre de la lumière

     

    Sorolla est connu pour ses scènes de genre alliant réalisme et lyrisme ainsi que pour ses scènes de plage et sa maîtrise de la couleur blanche dont il use avec brio dans de nombreux tableaux.

     

    Samedi - Sorolla, peintre de la lumière

     

    Sorolla fut d'abord formé dans sa ville natale puis en Italie (Rome) et à Paris. Là, il subit l'influence des impressionnistes. De retour en Espagne, sa palette s'éclaircit avec les plages méditerranéennes, les ébats d'enfants, les nus, les pêcheurs valenciens.

     

    Samedi - Sorolla, peintre de la lumière

     

    Samedi - Sorolla, peintre de la lumière

     

    Il devint vite très connu et le meneur incontesté de l'école moderne espagnole de peinture. Son tableau Le retour des pêcheurs fut admiré au salon de Paris et acquis par l'État pour le Musée du Luxembourg.

     

    Samedi - Sorolla, peintre de la lumière

     

    En 1933, Paul Getty acheta dix de ses tableaux représentant des scènes de plages impressionnistes. À la fin de sa vie, il réalise de grandes compositions pour décorer l'Hispanic Society de New York, évoquant les jeux et les costumes des régions espagnoles.

     

    Samedi - Sorolla, peintre de la lumière Valencia

     

    Après sa mort, sa veuve fit don de beaucoup de ses tableaux à l'État espagnol. Ces peintures forment maintenant le fond du musée Sorolla situé dans la maison de l'artiste à Madrid. 

     

    Ne manquez pas, dans la colonne de droite de mon blog, le Musée virtuel qui présente d'autres œuvres de ce peintre.

     

    Cet article a été rédigé pour la communauté "Le tableau du samedi" de l'ami  Jean-Marie .  


    26 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique