• Mardi - L'artiste de la semaine : Maurice Denis

    Mardi - L'artiste de la semaine : Maurice Denis

    Auto-portrait de Maurice Denis à 18 ans

     

    Mardi - L'artiste de la semaine : Maurice Denis

    Auto-portrait devant le Prieuré

     

    Quelle évolution entre ces deux auto-portraits ! 

     

    ***

     

    Maurice Denis (1870 - 1943) est un peintre français du groupe des nabis dont il a connu certains futurs membres  : Edouard Vuillard, Sérusier et Ker-Xavier Roussel au Lycée Condorcet. 

    Il étudie simultanément à l'Ecole des Beaux-Arts, qu'il quitte assez vite, trouvant l'enseignement trop traditionnel, et à l'Académie Julian.

    Il fonde le groupe des Nabis dont il devient le théoricien. 

    Pour en savoir plus sur son parcours : Wikipédia .

     

    ***

     

    Je place en première position de ma présentation un tableau qui est celui que je préfère dans l'œuvre de ce peintre, tant les couleurs, la composition et la simplicité me plongent dans l'admiration.

     

    Mardi - L'artiste de la semaine : Maurice Denis

    Pluie en Bretagne (1889)

     

    Je poursuis avec deux charmantes scènes familiales :

     

    Mardi - L'artiste de la semaine : Maurice Denis

     

     Petit déjeuner (1901)

     

    Mardi - L'artiste de la semaine : Maurice Denis

     

    Tétée ou La Chambre violette - 1906

     

    Mardi - L'artiste de la semaine : Maurice Denis

     

    Degas et son modèle (vers 1906)

     

    A partir de 1898; Maurice Denis aborde le thème des baigneuses au cours de plusieurs séjours à Perros-Guirec, en Bretagne, où il achète la villa "Silencio"

     

    Mardi - L'artiste de la semaine : Maurice Denis

     

    Baigneuses à Perros-Guirec (vers 1909)

     

    Mardi - L'artiste de la semaine : Maurice Denis

     

    St Georges rochers rouges (1910)

     

    Mardi - L'artiste de la semaine : Maurice Denis

     

    La Vierge du Folgoët (1930)

     

    Maurice Denis a été un peintre reconnu et il a été soutenu par des mécènes. En 1940, il souffre de la présence allemande en France. Les nouvelles autorités le nomment sans lui demander son avis "Président du Comité d'organisation professionnelle des Arts graphiques et plastique". Il refuse et répond qu'il préfère "le régime des libertés" et la "liberté des organisations artistiques". Il meurt en 1943 après avoir été renversé par un camion. 

    « Lundi - Trois poses assisesMercredi - Deux poses assises »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :