• Mardi - L'artiste du mardi : Jeanne Hébuterne

     

     

    Mardi - Jeanne Hébuterne

    Jeanne Hébuterne ( 1898 - 1920 )

     

    Elle était la compagne de Modigliani, il a fait son portrait à de multiples reprises. 

    Mais ce qu'on ne sait pas toujours c'est que cette très jeune fille de bonne famille, passionnée de peinture a connu le peintre maudit à l'Académie Colarossi où il enseignait. Jeanne enfant était rêveuse, mutique. Elle ne s'intéressait à rien. Sa mère lui préférait son frère. Mais, inquiète, elle emmènera quand même Jeanne enfant consulter un médecin.

     

    Mardi - Jeanne Hébuterne

    Auto-portrait

    La différence entre la photo d'introduction et

    cet auto-portrait est saisissante !

    Avec son frère André Hébuterne, peintre lui-même, elle a découvert la peinture.

    Son frère parti à la guerre, ses parents la laissent livrée à elle-même. Et elle rencontre Modigliani en allant à son cours de peinture.

     

    Mardi - Jeanne Hébuterne

    Auto-portrait

    Elle a 18 ans, Modigliani en a 33. Elle est magnifique : un Botticelli vivant, aux longs cheveux roux. Il tombe fou amoureux d'elle et avec l'aide de Soutine il l'enlève sans difficulté.

     

    Mardi - Jeanne Hébuterne

    Jeanne Hébuterne - Portrait de Modigliani

     

    Elle découvre Montparnasse et le monde des artistes. Elle s'installe avec Modigliani. Mais Modigliani est alcoolique, tuberculeux, séducteur et inconstant.

     

    Mardi -  L'artiste du mardi : Jeanne Hébuterne

    Modigliani et Jeanne. Cette photo est parlante !

     

    Modigliani souffre de n'être pas reconnu dans son art, il boit du matin au soir, la trompe, l'insulte. Leur vie est miséreuse. Zborowski, marchand d'art, verse une petite pension à Modigliani et récupère ses tableaux.

     

    Mardi - Jeanne Hébuterne

    Auto-portrait

     

    Elle peint et essaie de se soustraire à l'influence de Modigliani peintre.

    Ses œuvres ont été retrouvées dans une cave par hasard. Elles montrent qu'elle avait du talent et serait peut-être devenue un peintre de renom comme son amant.

     

    Mardi - Jeanne Hébuterne

    Jeanne Hébuterne - Vue de la fenêtre

    ( Je n'ai pas réussi à trouver une photo de cette

    oeuvre en plus grand format. )

     

    Jeanne met au monde une petite fille qu'elle mettra en nourrice, incapable de s'en occuper.

    Lorsque Modigliani meurt en 1920 elle est de nouveau enceinte, de neuf mois. Reconduite chez ses parents elle se jette par la fenêtre dès le lendemain de la mort de son amant. Elle a 22 ans.

     

    Mardi - Jeanne Hébuterne

    Jeanne Hébuterne - Intérieur

     

    Un destin tragique, une artiste au grand potentiel, suicidée en pleine jeunesse après une vie désespérément en manque d'amour.

     

    Pour ces éléments biographiques je me suis beaucoup inspirée de cet article lu sur un blog  et de celui-ci. 

    Dernière minute : Un des commentaires reproduit ci-dessous me signale quelques erreurs dans cet article, mes sources (que j'ai indiquées) n'étaient sans doute pas complètement fiables :

    Ce texte comporte plusieurs erreurs. En particulier : 1°) Modigliani n'a jamais enseigné et n'a donc pas été le professeur de Jeanne Hébuterne.  -  2°) Jeanne Hébuterne ne s'est pas suicidée le lende-main de la mort de Modigliani, mais le surlendemain  -  3°) Certaines de ses toiles n'ont pas été retrouvées par hasard : son frère André Hébuterne, également peintre, les avait entreposées dans la cave de son immeuble.

    A remarquer que je n'ai pas écrit que Jeanne était l'élève de Modigliani, mais ayant indiqué qu'elle fréquentait un cours de peinture, j'écris : " Et elle rencontre Modigliani en allant à son cours de peinture."

     

    « Lundi - Petit croquis du matinJeudi - Un coup d'oeil dans le rétro : Japonaiserie »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mamazerty
    Mardi 29 Septembre 2020 à 19:45
    Quelle triste vie mais si passionnée... elle était vraiment très belle. J'aime sa vue de la fenêtre
    Sa vie me fait froid dans le dos,pauvre gosse.
      • Mercredi 30 Septembre 2020 à 19:35

        La vue de la fenêtre j'adore moi aussi ! 

        Je savais qu'elle s'était suicidée, mais j'ignorais toute l'histoire.

    2
    Mardi 29 Septembre 2020 à 20:24
    covix

    Bonsoir, 

    Du talent, elle ne semble pas en manquer et cette vie gâchée qui la mene au suicide, quelle tristesse.

    Bonne soirée

    Bises

      • Mercredi 30 Septembre 2020 à 19:36

        A notre époque on dirait qu'elle était un peu paumée, la pauvre. Histoire tragique.

    3
    Samedi 3 Octobre 2020 à 17:24

    Très belle femme !

    Biz

      • Samedi 3 Octobre 2020 à 18:15

        Oui, elle était superbe !

    4
    Mercredi 21 Octobre 2020 à 21:49

    Il serait possible de faire de sa vie un grand beau film...

    https://www.youtube.com/watch?v=W7ogJuGWJj0

      • Jeudi 22 Octobre 2020 à 12:50

        Merci Alice. J'ai ajouté ta vidéo à l'article.

    5
    Mercredi 4 Novembre 2020 à 19:08

    Ce texte comporte plusieurs erreurs. En particulier : 1°) Modigliani n'a jamais enseigné et n'a donc pas été le professeur de Jeanne Hébuterne.  -  2°) Jeanne Hébuterne ne s'est pas suicidée le lende-main de la mort de Modigliani, mais le surlendemain  -  3°) Certaines de ses toiles n'ont pas été retrouvées par hasard : son frère André Hébuterne, également peintre, les avait entreposées dans la cave de son immeuble 12 rue de Seine où il habitait.  

     

      • Mercredi 4 Novembre 2020 à 19:13

        Merci d'avoir rectifié ces erreurs, mes sources n'étaient pas suffisamment fiables, je m'en excuse.

        Je signale cela en remarque à la fin de mon article.

        A remarquer que je n'ai pas écrit que Jeanne était l'élève de Modigliani, mais ayant indiqué qu'elle fréquentait un cours de peinture, j'écris : "Et elle rencontre Modigliani en allant à son cours de peinture.

         

    6
    Jeudi 5 Novembre 2020 à 09:45

    Merci pour cet article intéressant qui remet les choses et les gens à leur place, en rectifiant aussi quelques idées reçues. C'est certain que Jeanne méritait mieux que Modigliani enfermé dans son image de peintre maudit et l'a entrainée dans sa chute, sans mauvais jeu de mots. J'aime beaucoup sa peinture, plus libre que celle de son amant, enfermé aussi dans un maniérisme. En plus, c'est sûr, c'était une très belle femme, mais cet article prouve qu'elle n'était pas que cela, et non plus seulement l'ombre d'un homme célèbre. Merci pour ce partage.

      • Jeudi 5 Novembre 2020 à 13:06

        Merci à toi, Fardoise. Elle avait un talent certain qu'elle n'a pas développé, n'ayant pas pu surmonter les épreuves de la vie.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :