• Picasso néo-classique

     

    Cet article a été rédigé pour la communauté "Le tableau du samedi" de l'ami  Jean-Marie .  

     

     De 1917 aux années 20, Picasso passe par une période néo-classique, étonnante car très contraire à sa peinture d’avant-garde annoncée par Les demoiselles d’Avignon et sa création révolutionnaire du cubisme.

     

      

    Cette période du néo-classicisme me plaît. Les personnages opulents, la plénitude qu'ils dégagent, les lignes courbes et le dynamisme des compositions me séduisent.

      

       

    L’atmosphère de l’idylle antique et le style du dessin sec et linéaire font référence aux figures représentées sur les vases grecs et étrusques.

     

     

    Picasso sera très critiqué pour ce retour à une peinture « académique » si difficilement combattue par les artistes de la fin du 19e siècle.

     

     

    Picasso néo-classique

     

      "Le portrait de sa femme Olga Kokhlova, Portrait d’Olga dans un fauteuil (1917, Paris, Musée Picasso) présente son modèle dans une pose hiératique convenue et très traditionnelle. Le traitement des draperies, des motifs du tissu dans le portrait d’Olga n’est pas sans rappeler – intentionnellement ? - les célèbres portraits réalisés par Ingres des dames de la haute bourgeoisie : rien n’est fortuit dans l’oeuvre de Picasso."

     

     

     

    Pour en savoir plus : VOIR ICI

     

    « Scène d'atelier (60) : La robe de satin vertEh les filles ! Un homme ! (21) »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Samedi 10 Mai 2014 à 20:31

    Bonsoir Amande,

    En principe, je n'aime pas Picasso, ou plutôt, j'aime la première période (quand il peignait comme tout le monde), dans les périodes bleu et rose, on commence à voir vers quoi il va, (oeil crevé, ou pas d'oeil), et le cubisme me laisse indifférente.

    Nous avions un ami (peintre amateur), mais qui se targuait de connaître à fond la peinture, il possédait un tout petit Picasso qu'il avait acheté en vendant 2 maisons, et chaque fois qu'on allait chez lui, visite de "l'Atelier obligé", je trouvait cela d'un rasoir! Bien sûr à chaque fois dissertation sur le cubisme qu'il s'efforçait de copier... Mon horreur du cubisme vient sans doute de la vue incessante de cet horrible petit tableau!

    Bon weekend

    2
    Samedi 10 Mai 2014 à 20:37

    Quel souvenir, Livia !!! :rires:

    J'ai eu il y a quelques années une copine qui se targuait d'avoir un dessin de Picasso (juste un dessin) d'une grande valeur, enfermé dans un coffre, et que lui disputaient des membres de sa famille...Ce qui fait qu'elle était fâchée avec plusieurs d'entre eux.

    Tant d'histoires pour un morceau de papier...L'argent fausse tout...

    3
    Samedi 10 Mai 2014 à 22:55

    bonsoir Amande Douce
    je viens un peut tard...

    mais je rencontre un aspect de Picasso que ne connaissais pas vraiment
    une parenthèse ?
    difficile à réaliser que ces tableaux soient venus après les Demoiselles d' Avignon :comme tu dis rien n'est fortuit chez lui...
    il savait aussi calculer
    bonne soirée
    bon dimanche
    amitiés

     

    4
    Dimanche 11 Mai 2014 à 08:59
    Claudine /canelle

    Bonjour Amande 

    Comme  pour beaucoup je crois Picasso reste un peu incompressible ..

    J'aime aussi ces débuts  , beaucoup moins après !

    Merci pour tes recherches et renseignements !!

    Bises 

    5
    Dimanche 11 Mai 2014 à 10:01

    J'aime bien moi aussi les tableaux de Picasso de cette période

    bon dimanche Amande

    6
    Dimanche 11 Mai 2014 à 10:21
    rouergat

    Bonjour Amande Douce


    J'aime bien cette période néo-classique de Picasso


    Bon dimanche

    7
    Dimanche 11 Mai 2014 à 11:41

    Cette période et une partie de la période bleue sont celles que j'apprécie chez Picasso, Jean-Marie. Pour le reste...je trie...wink2

    8
    Dimanche 11 Mai 2014 à 11:42

    Merci à toi d'être passée, Claudine !

    9
    Dimanche 11 Mai 2014 à 11:42

    Merci Gazou !!!

    10
    Dimanche 11 Mai 2014 à 11:43

    C'est une période assez douce, Rouergat, c'est pour ça qu'elle me plaît.

    11
    Dimanche 11 Mai 2014 à 13:34
    marinelou

     Elles ne sont pas dans les canons de la beauté, sauf la dernière, la très belle Olga, classique, mais il se dégage de la volupté dans ces corps généreux... J'adore les deux "fofolles" du premier tableau, on a envie d'aller avec elles chasser le papillon !

    12
    Dimanche 11 Mai 2014 à 17:01

    C'est vrai, Marinelou, ces deux "fofolles" pleines d'énergie dégagent une magnifique joie de vivre !

    13
    Lundi 12 Mai 2014 à 09:34

    j'aime ces personnages dont on sent la chair ...et la vie courir dans ces corps puissants et fiers....c'est très sensuel je trouve....et c e portrait d'Olga est très élégant et un brin mystérieux, les fleurs du châle sont un beau symbole d e féminité, et forment un ornement chantant....moi aussi,comme Livia, je n'aime d e façon générale pas Picasso le cubiste mais là je suis charmée....

    merci!

    14
    Lundi 12 Mai 2014 à 20:59

    Picasso est tellement multiple qu'on a toujours à découvrir dans son œuvre. Ce n'est pas du tout mon peintre préféré, loin de là, mais parfois je suis sensible à certaines œuvres, et cette période me plaît tout particulièrement, ces tableaux me donnent un sentiment de plénitude.

    15
    Mardi 13 Mai 2014 à 21:02

    Moi aussi, c'est une période de Picasso que j'apprécie.

    Son portrait d'Olga est magnifique.

    16
    Mardi 13 Mai 2014 à 21:12
    17
    Mercredi 14 Mai 2014 à 11:14

    Picasso aux mille facettes... Je suis loin d'aimer tout, mais certains de ses tableaux me touchent infiniment.


    J'aime beaucoup le dernier portrait. :)


    Passe une douce journée.

    18
    Mercredi 14 Mai 2014 à 18:33

    C'est exactement ce que je ressens devant l'œuvre de Picasso ! Merci Quichottine !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :