•  

     Encres de couleurs et aquarelle sur papier aquarelle. Environ 32 x 21. Dix minutes.

     

    Lundi - Dans mes archives : Ronde et belle


    2 commentaires
  •  

     Voici ma toile terminée. C'était beaucoup de travail, et beaucoup de plaisir !

     

    Dimanche - Un grand projet : "Petit plaisir du soir"

     

     

     


    8 commentaires
  •  

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Hubert-Denis Etcheverry

     

    Hubert-Denis Etcheverry, né à Bayonne (1867-1950) est un artiste-peintre français.

     

    Élève à l'école municipale de dessin de Bayonne, il est reçu premier au concours d'entrée de l'Ecole des Beaux-Arts de Paris, où il entre dans l'atelier de Léon Bonnat et obtient un second prix de Rome en 1891. Il est l'auteur de nombreux tableaux de mœurs.

      

    Samedi - Le tableau du samedi : Hubert-Denis Etcheverry

    Vertige

     

     

    En 1913 Etcheverry expose "Sous le Masque", au Salon des Artistes Français, l'œuvre sera popularisée grâce au format carte postale. (Je n'ai pas retrouvé de photo représentant ce tableau autrement que par carte postale en noir et blanc).

     

    Il a écrit de nombreux poèmes sur le thème de la guerre, cela le touchait énormément, en effet on le retrouve dans cette phrase '' Je suis un passionné par tout ce qui touche le débarquement en Normandie, le 6 juin 1944 et j'ai une profonde admiration et un très grand respect pour tous ces jeunes hommes qui sont venus de leur lointain pays pour perdre leur vie afin que la nôtre soit plus libre.''

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Hubert-Denis Etcheverry

     Parmi les œuvres de ce peintre, j’apprécie plus particulièrement les portraits de femmes. Une excellente technique, mais aussi une belle sensibilité donnent à ces œuvres un charme qui me touche.


    12 commentaires
  • Pour terminer les meubles de cuisine, je définis des zones noires qui mettent en relief les objets sur les étagères et la table de travail. Je peins en noir aussi la combinaison bordée de dentelle du personnage.

     

    Jeudi - Un grand projet, suite

     

     

    Comme sur la scène d'atelier, et en rapport avec le thème, je colorerai le vin en rouge. Il me faut un rappel de rouge vers le bas pour équilibrer. Le coussin m'apporte cette possibilité. Et ainsi j'aurai : et le vin, et la vigne !

    Le personnage et la table semblent flotter, il faut que je fasse une ombre qui les ramènera sur le sol.

    Je frotte le pinceau légèrement sur la toile pour que l'ombre reste juste suggérée, sans pesanteur.

     

    Jeudi - Un grand projet, suite

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    La toile étant très haute, je dois la relever pour travailler le bas. Je la replie à cheval sur la planche posée sur le chevalet pour me servir de support.

     

    Mardi - Un grand projet, suite.

     

    Pour améliorer la table figurant sur la scène d'atelier "modèle", j'ai dessiné une table "bistrot" qui est dans mon jardin wink2

     

    Une fois que j'ai fini de peindre les contours du personnage, j'entreprends la cuisine. Très compliqué de faire des traits droits à main levée au pinceau. J'ai banni la règle qui aurait rigidifié l'ensemble.

     

     

    Mardi - Un grand projet, suite.

     

    Dès le départ, j'ai décidé que je traiterais le tableau "façon BD" en noir et blanc.


    4 commentaires
  • Après avoir reporté le dessin de ma maquette sur la toile préparée avec de l'acrylique blanc pur, je commence à tracer le dessin à l'acrylique noir.

     

    Dimanche - Un grand projet (suite)

     

     

    Peu à peu le personnage se révèle. La plupart du temps, quel que soit mon projet, je commence par les personnages ! smile

     

    Dimanche - Un grand projet (suite)


    votre commentaire
  •  

     

    Marie-Rosalie Bonheur, dite Rosa Bonheur (1822-1899) est une artiste peintre et sculptrice française, spécialisée dans les scènes de genre avec des animaux et la peinture animalière.

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Rosa Bonheur

     

    Sa famille vit à Paris dans la gêne. Après la mort de sa mère, Rosa Bonheur reçoit une instruction à l'école élémentaire, puis est mise en apprentissage comme couturière, puis en pension. Son père finit par la prendre dans son atelier, où se révèlent ses aptitudes. En 1839, elle commence à étudier les animaux, qui deviendront sa spécialité.

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Rosa Bonheur

     Élève de son père, elle expose pour la première fois à dix-neuf ans au Salon de 1841. Elle obtient une médaille de 3e classe (bronze) au Salon de 1845 et une médaille de 1re classe (or) au Salon de 1848 pour Bœufs et Taureaux, race du Cantal. 

    La gloire de Rosa Bonheur faiblit rapidement après sa mort : sa peinture est trop éloignée des tendances modernes. À partir de 1980, des publications biographiques l'associent aux débuts du féminisme.

    Source : wikipedia

    La beauté et la vie de ses toiles m'ont toujours fascinée. Ses animaux sont pleins de vérité.

     

     


    16 commentaires
  •  

     

     

    Comme chaque année, je participe à une exposition collective sur le thème "La vigne, le vin". On nous donne une toile vierge, de 1 m par 1,50 m, et deux mois plus tard nous devons rendre la toile peinte.

    J'ai décidé cette année de m'inspirer de l'une de mes scènes d'atelier que vous avez déjà vue :

    Vendredi - Un grand projet : "Petit plaisir du soir"

     

    Pour centrer mon travail sur le sujet, j'ai commencé à élaborer une maquette en la recentrant sur le personnage.

     

    Vendredi - Un grand projet : "Petit plaisir du soir"

    Puis, toujours sur maquette, j'ai créé un nouveau décor :

     

    Vendredi - Un grand projet : "Petit plaisir du soir"

     

    Il ne restait plus qu'à reporter ce dessin A4 sur la grande toile en utilisant la méthode dite du carreau. A suivre...


    8 commentaires
  • Dix minutes.

     

    Mercredi - Solitaire

    encre noire aquarellable sur papier aquarelle 32 x 12


    12 commentaires
  •  

     

    Le tableau du samedi - Stephanie Rew

     

    Stéphanie Rew est née en Ecosse en 1971.

    Elle peint surtout des femmes au visage caché ou en profil perdu. Elles sont vêtues de superbes kimonos colorés.

    Le tableau du samedi - Stephanie Rew

     

    Sa peinture est soignée, parfois jusqu'à l'hyperréalisme. Elle joue avec des clair-obscur et des drapés somptueux.

     

    Le tableau du samedi - Stephanie Rew


    12 commentaires