•  

     

     

     

     

     Merci Ephée pour la musique !

     

    Sur une grande feuille de papier journal ce croquis a été posé sans retouches avec un crayon sanguine.

    Le papier est léger et par transparence on voit un peu d'autres croquis, au fusain, sur lesquels cette feuille était posée... Je m'en excuse...oops

     

    Mardi - Croquis sanguine

     Sanguine sur papier journal environ 50 x 65

     


    8 commentaires
  •  

    Je vous avais déjà montré ce portrait le 5 septembre 2016. Mais récemment je l'ai repris et parachevé. Je vous montre l'ancienne version (photo prise avec mon smartphone qui a tendance à "verdir" les couleurs) :

     

    Lundi - Portrait d'un homme barbu

     

    Et maintenant la version définitive (photo prise avec mon apn, les couleurs sont plus conformes à la réalité) :

     

    Lundi - Portrait d'un homme barbu

     


    10 commentaires
  •  

     

    Le 5 avril 2014 j'ai déjà fait un article à propos de Pierre Bonnard et de ses merveilleuses compositions colorées.

    J'y reviens pour le plaisir : un Bonnard, pour le bonheur !

    Que tous les artistes amateurs qui ont sué sang et eau pour peindre le mimosa qui, actuellement, étale ses flamboyants bouquets jaunes dans la nature méditerranéenne, en prennent de la graine...he

    Cette explosion de jaune qui repousse les petites maisons en tas dans un coin, c'est absolument ça, et c'est absolument réjouissant.

     

    Samedi - Un Bonnard pour le bonheur

     Pierre Bonnard "Le mimosa"

     

    Publié dans le cadre du "Tableau du samedi", géré par Lady Marianne .

     

     


    12 commentaires
  • Petite chanson yé-yé parfaitement idiote he

     

     

    Deux fois dix minutes.

     

    Mardi - Sur un coussin rond

    Encre sépia aquarellable et aquarelle 32 x 46


    8 commentaires
  •  

     Je vous ai parlé récemment de la charmante Marie Gabrielle Capet. Et par les mêmes recherches j'ai fait connaissance de son professeur Adélaïde Labille-Guiard. Je ne pouvais pas ne pas vous présenter cette dame, contemporaine de Madame Vigée-Lebrun et peintre à la mode de son époque.

    Pour connaître son histoire : cliquez sur ce lien

    Elle a peint à la mode de son temps, par exemple cette scène bien léchée où elle fait son auto-portrait en compagnie de deux de ses élèves (dont la charmante Marie-Gabrielle Capet) :

    Samedi - Le ta bleau du samedi : Adélaïde Labille-Guiard

     

    Ce détail montre la virtuosité de l'artiste :

    Samedi - Le ta bleau du samedi : Adélaïde Labille-Guiard

     

    Mais parmi toutes ses œuvres (la plupart du temps des portraits et des miniatures de commande), ma préférée est ce portrait merveilleux, d'une finesse inégalable, la voici, vivante, devant nous :

     

    Samedi - Le ta bleau du samedi : Adélaïde Labille-Guiard

     

    Je n'ai plus rien d'autre à dire que : "Chapeau, l'artiste !!!"

     


    16 commentaires
  •  

     

     

    vendredi - Profil

    Pastels secs sur Canson 50 x 65

     


    10 commentaires
  •  

    Chez moi, avec un modèle complaisant mais pas complètement immobile (faut pas trop en demander, non plus ! happy)

    Dix à quinze minutes.

     

    Mercredi - Mais comment se règle-t-elle, cette montre ?

    Encre de Chine sur papier aquarelle


    8 commentaires
  •  

    J'ai eu une période très colorée, où je n'hésitais pas à utiliser des couleurs vives pour les portraits.

    Voici un portrait exotique et multicolore, que d'ailleurs je n'ai jamais terminé ! oops

     

    Mardi - Dans mes archives : Portrait couleur fauve


    8 commentaires
  • Deux fois dix minutes.

     

    Lundi - Détente


    7 commentaires
  •  

    Désolée, je prends une petite liberté avec le règlement du Tableau du Samedi, et je vous présente aujourd'hui un autre genre d'art : le théâtre de rue "ROYAL DE LUXE" qui a débuté à Nantes et se produit maintenant dans le monde entier.

    Pour moi ce sont de grands artistes, doublés de bricoleurs de génie. J'adore !

    En 1994, un Géant tombe du ciel à Nantes. La saga des Géants débute et les Nantais font leur première rencontre avec ces marionnettes venues d’ailleurs. Se suivent d’autres rendez-vous, toujours plus mystérieux les uns que les autres. En 1998, le Géant et son fils animent le spectacle « Retour d’Afrique » pour le plus grand bonheur des habitants.

    Samedi - Le tableau du samedi : étrange Royal de Luxe

    En 2000, deux gigantesques girafes font leur entrée en ville, accompagnées du petit Géant noir.

    Samedi - Le tableau du samedi : étrange Royal de Luxe

     

    Cinq ans plus tard, les badauds découvrent une fusée encore fumante au pied de la cathédrale de Nantes. La petite Géante, le Sultan et l’Eléphant rythment ces trois jours de spectacle extraordinaires. En 2009, le Scaphandrier et la petite Géante investissent les pavés nantais. Cette dernière reviendra en 2011 accompagnée du Xolo et du Campesino. A chaque nouveau spectacle, la troupe, indomptable et amoureuse des voyages, revient à Nantes pour poser bagages. Rêver et regarder le monde avec des yeux d’enfants, c’est le cadeau que Royal de Luxe offre aux petits et aux grands depuis plus de 25 ans !

     

    Samedi - Le tableau du samedi : étrange Royal de Luxe

     

    Les géants de Royal de Luxe ou les curieuses machines de François Delarozière ont familiarisé  le public avec l'étrangeté.

     

    Pas de nouveau spectacle de Royal de Luxe dans l'immédiat. Ils sont en phase de création. Jean-Luc Courcoult a une idée. Les idées sont à maturation lente car il ne s'agit pas seulement de raconter une histoire, il faut la rendre possible

     

    Samedi - Le tableau du samedi : étrange Royal de Luxe


    14 commentaires