• Samedi : Malcom Liepke, une étrange parenté avec... ?

     

     

    Samedi : Malcom Liepke, une étrange parenté ?

     

    Samedi dernier, pour "le Tableau du samedi", je vous ai présenté Milt Kobayashi, artiste américain d'origine japonaise.

    Je vous présente aujourd'hui un autre artiste, Malcolm Liepke, dont la peinture présente, à mon avis, une  parenté certaine avec celle de Kobayashi, de par sa technique comme de par ses thèmes, et dont le parcours ressemble étrangement à celui de cet artiste.

     

    Samedi : Malcom Liepke, une étrange parenté avec... ? 

    Malcolm Liepke est un artiste américain, né en 1954. Elevé à Minneapolis, il étudie au Center College Art à Los Angeles. Ses aspirations artistiques ont rencontré les même obstacles que celles de Kobayashi : il avait faim de formation classique plutôt que des idées conceptuelles enseignées dans cette école d'art.

    Samedi : Malcom Liepke, une étrange parenté avec... ?

     Tout comme Kobayashi, Liepke décide alors de s'installer à New York. Il dit (traduit par Amande...) : " Quand j'ai déménagé à New York, j'ai commencé à aller dans les musées et faire mon apprentissage avec tous les grands artistes ... Velazquez, Whistler, Chase, Vuillard, Sorolla et autres. J'ai appris la couleur, la composition et la technique. Je me suis rendu compte que leur travail était celui que je voulais accomplir. Ils étaient mes héros, alors je suis devenu leur élève ". Ne trouvez-vous pas que son cheminement est semblable à celui de Kobayashi ?

     Samedi : Malcom Liepke, une étrange parenté avec... ?

    Dans un nouveau projet artistique Liepke apprend la lithographie originale, et maîtrise cette technique difficile. Il choisi de travailler sur les mêmes presses lithographiques "Voirin" que Toulouse Lautrec avait pratiquées des siècles auparavant.

     Samedi : Malcom Liepke, une étrange parenté avec... ?

    Ses œuvres révèlent la sensibilité et l'élégance de Malcolm Liepke qui sont renforcée par cette technique.

    Samedi : Malcom Liepke, une étrange parenté avec... ?

     

    Depuis 1979, Liepke est devenu un nom très respecté. Les peintures de Liepke ont été exposées dans divers lieux prestigieux. 

     

    Et n'oubliez pas de regarder dans le Musée virtuel (à droite de cette page) d'autres œuvres de Malcolm Liepke !

     

    Cet article a été rédigé pour la communauté "Le tableau du samedi" de l'ami  Jean-Marie .  

    « Vendredi : un coup d'oeil dans le rétro - Plein soleilDimanche : Clotilde, 2 poses »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Septembre 2014 à 19:42

    J'adore ce billet du samedi! Les artistes que tu nous présentes sont toujours intéressants même si méconnus!


    J'aime beaucoup les deux derniers!

    2
    Samedi 6 Septembre 2014 à 19:48

    Bonsoir Martine ! Ils se ressemblent, tu ne trouves pas ?

    J'ai voulu laisser un commentaire sur ton blog, mais je n'y suis pas arrivée ! Elle me donnait faim, ta tarte aux poires ! yes

    3
    Samedi 6 Septembre 2014 à 20:31

    bonsoir Amande Douce
    c'est vrai qu'il y a une certaine ressemblance avec l'œuvre de Kobayashi
    dans les traits des visages en particulier
    mais les visages féminins me paraissent ici plus fins
    j'aime beaucoup le dernier tableau
    bon dimanche
    amitiés

    4
    Samedi 6 Septembre 2014 à 20:59

    Oui, ils se ressemblent par leurs coups de pinceaux et les couleurs qu'ils emploient !

    Merci.. d'être allée sur mon blogue ! J'aimerais bien avoir ce gentil commentaire. C'est probablement à cause des chiffres validateurs ???

    5
    Samedi 6 Septembre 2014 à 21:01

    Bonsoir, Jean-Marie ! Il y a des différences, heureusement, mais pour les deux artistes des thèmes communs, des couleurs gaies, et une technique picturale très proche.

    Le dernier tableau est très étonnant, n'est-ce pas ?

    6
    Samedi 6 Septembre 2014 à 21:17

    Coucou Martine ! C'est qu'on me demande une identification à travers Google ou autres, et je ne suis inscrite nulle part. J'ai un compte Google, mais malgré cela, il me dit qu'il n'a pas pu m'identifier.

    Je voulais te dire que ta tarte était bien appétissante ! J'ai une correspondante à Montréal qui se plaint aussi beaucoup de la chaleur humide qui sévit en ce moment chez vous, au Québec...

    7
    Samedi 6 Septembre 2014 à 22:21
    erato:

    Tu as raison ils ont les mêmes thèmes, la même technique picturale et aussi le même but dans leur cheminement.

    Merci pour cette découverte.

    Belle soirée Amande

    8
    Samedi 6 Septembre 2014 à 23:22
    Une grande similitude entre le 2 peintres mais ce n'est pas grave, les peintres s' influencent toujours ; l'essentiel c'est que ce soit agréable à regarder et que çà nous donne envie d'en faire autant....ou du moins d'essayer ! Sympa ces rendez vous du samedi! merci!
    9
    lireine
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 10:13

    Elles sont loin des standards de la beauté habituels et pourtant qu'est ce qu'elles sont belles !!! J'adore la "longue dame brune" en haut à droite... Mystérieuse et lumineuse à la fois.

    10
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 10:47

    Bonjour Erato ! C'est vrai que c'est bizarre. Je n'ai pas pu arriver à savoir s'ils se connaissaient. Mais finalement, ce n'est pas important. Ils ont eu les mêmes coup de foudre pour les mêmes peintres, en particulier Whistler.

    11
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 10:48

    Bonjour Gelice ! Je partage totalement ton avis. Ce qui compte, c'est le plaisir de les découvrir et d'admirer leurs œuvres yes.

    12
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 10:52

    Bonjour Lireine ! J'aime aussi ce tableau si sobre et sa composition originale. J'aimerais beaucoup le voir "en vrai" !

    13
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 11:40

    De jolis tableaux mais j'ai l'impression qu'il représente toujours la même femme. J'aime beaucoup les deux premiers du bandeau à droite.

    14
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 17:01

    Bonjour Marcel !

    C'est sans doute un de ses modèles préférés. Elle doit représenter son type de femme, peut-être ? smile

    15
    Lundi 8 Septembre 2014 à 08:43

    Ils se ressemblent sans doute mais je préfère les portraits de Liepke, ils me parlent davantage

    16
    Lundi 8 Septembre 2014 à 12:20

    Bonjour, Gazou. Chacun a ses préférences. Personnellement, j'aime les deux.

    17
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 22:43

    mais dis donc, c'est dingue çà!!!!la ressemblance!!!!vraiment frappant...les deux premiers c'est tout comme (dis je du haut de ma médiocrité..)je croyais que c'était d e nouveau Kobayashi!

    bon là aussi des marques "stéréotypées" de sensualité dans le visage mais elles ne me choquent pas, donc j'en suis toujours à me demander ce qui me dérangent dans ces visages de Kobayashi....J'aime beaucoup la femme à la fourrure et la première d e ton musée virtuel , elle me fait penser à un Klimt sans les fonds décorés.....j'aime pas mal....

    18
    Jeudi 11 Septembre 2014 à 13:57

    Bonjour Amande Douce,

    J'aime beaucoup ces deux derniers artistes: leur technique est étrangement proche.

    Je trouve un plus chez Kobayashi: les scènes sont empreintes d'une atmosphère spéciale qui confèrent une grande humanité à ses personnages.

    Un grand merci pour cette découverte.

    Tina

    19
    Jeudi 11 Septembre 2014 à 15:41

    N'est-ce pas, Mamazerty, que la ressemblance est frappante ? yes

    20
    Jeudi 11 Septembre 2014 à 15:48

    Je pense comme toi, Tina. Kobayashi est plus "vibrant" que Liepke. J'ai trouvé intéressant de rapprocher les deux.

     

    21
    Jeudi 11 Septembre 2014 à 20:04

    Tu as eu bien raison, la comparaison est saisissante tout en étant très instructive sur les qualités de Kobayashi qui vont au-delà de la palette colorée et des qualités picturales pures même si elles contribuent à la réussite de chaque scène. 

    Je te remercie pour ces deux découvertes

    22
    Jeudi 11 Septembre 2014 à 20:51

    Merci à toi pour ton passage, Tina ! smile

    23
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 07:52

    Un petit passage par ici, il y a trop longtemps que je ne suis venue, il faut dire que j'ai pas mal bougé cet été, et ce n'est pas fini. Belle découverte que ce peintre, j'aime beaucoup, je comprends le succès


     


     

    24
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 17:03

    Bonjour Ellerium. C'est bien un été qui bouge, ça fait des souvenirs ! smile

    Si tu aimes Liepke, va voir l'article du samedi précédent, tu aimeras aussi !

    25
    Mardi 23 Septembre 2014 à 13:33

    Je trouve ces portraits magnifiques.


    J'aime énormément.


    Passe une douce journée Amande. Merci pour ta présentation de cet artiste dont je suis loin de tout connaître.

    26
    Mardi 23 Septembre 2014 à 18:29

    Merci Quichottine. C'est un peintre qui gagne à être connu ! yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :