• Samedi : Milt Kobayashi

     

    De troisième génération américano-japonaise, Kobayashi est né à New York, et sa famille s'est installée à Los Angeles quand il avait huit ans.

     

    Samedi : Milt Kobayashi

     

    Après avoir obtenu son baccalauréat en 1970 de l'Université de Californie-Los Angeles, Kobayashi a commencé à travailler en tant qu'illustrateur. En 1977, Kobayashi retourne à New York où il continue à travailler dans ce domaine.

    Il fréquente le Metropolitan Museum of Art où il étudie les anciens maîtres : Sargent, Chase, Duvanek, Vuillard et surtout les tableaux de Velazquez.

     

    Samedi : Milt Kobayashi

     

    Curieusement, c'est à travers l'étude des maîtres occidentaux, notamment Whistler, que Kobayashi a pris connaissance de l'art japonais de : Hokusai, Sharaku et Utamaro. Les motifs, la couleur, des harmonies, l'utilisation de l'espace négatif, et surtout la composition et la conception de l'art japonais le séduisent.

     

    Samedi : Milt Kobayashi

     

     Kobayashi lui-même habitué de la ville la nuit, est attiré par les mêmes scènes nocturnes que Toulouse-Lautrec.

     

    Samedi : Milt Kobayashi

     

    Samedi : Milt Kobayashi

    Connu pour scènes urbaines de cafés et bar qui ont dominé son travail dans les années 90, il a ensuite abordé des sujets plus calmes - un salon de thé l'après-midi, un atelier de modiste, la tranquillité d'une maison privée.

     

    Samedi : Milt Kobayashi

     

    Samedi : Milt Kobayashi

     

    Il acquiert une liberté de plus en plus grande dans son utilisation de la couleur. Les fonds rouges ou verts et l'usage intensif du noir renforcent l'espace négatif et servent à créer l'atmosphère. Il est très connu aux Etats-Unis où ses expositions ont un grand succès. I

     

    Samedi : Milt Kobayashi

     

    N'oubliez pas de jeter un coup d'œil au Musée Virtuel ! Ces portraits sont si beaux !

      

    Cet article a été rédigé pour la communauté "Le tableau du samedi" de l'ami  Jean-Marie .  

    « Vendredi : Un coup d'oeil dans le rétro (5) EtudeDimanche : deux poses couchées »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Samedi 30 Août 2014 à 19:08

    J'adore, j'adore, j'adore, c'est de toute beauté.

    Merci pour ces belles images.

    2
    Samedi 30 Août 2014 à 19:29

    Gelice, je me doutais bien que ce peintre te plairait beaucoup ! yes

    3
    lireine
    Samedi 30 Août 2014 à 20:00

    Évidemment il y a une putain de personnalité et de tempérament là dedans... On ne saurait ne pas aimer !

    4
    Samedi 30 Août 2014 à 20:33

    Chuis d'accord, Lireine. Et pourtant, on a le droit aussi de ne pas aimer  ! wink2

    5
    Samedi 30 Août 2014 à 20:45

    j'aime énormément:

    les couleurs

    les décors

    les positions des corps et les corps eux mêmes très déliés

    j'aime assez les visages mais pourtant il y a en eux quelque chose qui me met mal  à l'aise, j'ai essayé de comprendre quoi, peut être la fixité maladive des regards ou alors...les nez dans ces visages un peu hâvres?????je ne sais....Parmi ceux que tu présentes j'aime énormément ce grand moment de .tendresse maternelle du 1° et les deux femmes endormies...je re-regarde les visages sur les autres tableaux et je me dis qu'il y a décidément quelque chose qui me dérange quelque part entre la ligne du nez très marquée,la ligne du menton très forte  et la bouche très pulpeuse et proéminente....en plus des regards...

    Mais à dire vrai, c'est vraiment une découverte superbe pour moi qui ne le connaissais pas du tout,c'est incroyable qu'il soit allé à la rencontre de la culture de ses ancêtres à travers les maitres occidentaux.

     

    Par contre dans ce que je vois je cherche l'influence des peintres japonais....?

    6
    lireine
    Samedi 30 Août 2014 à 20:50

    Oui mais alors, il faut argumenter...:)

    7
    lireine
    Samedi 30 Août 2014 à 20:51

    Et argumenter sévère !!!!

    8
    Samedi 30 Août 2014 à 21:03

    Mamazerty, je comprends ce que tu veux dire. A mon avis c'est que ces visages sont tous marqués par une forte sensualité : nez fort, lèvres pulpeuses, menton rond, sillon marqué entre le nez et la bouche (qui révèle l'attrait pour le sexe, paraît-il). C'est peut-être ce qui te gêne, je ne sais pas.

    En tous cas, cela ne laisse pas indifférent !

    Quant à l'influence de la peinture japonaise, la documentation que j'ai utilisée l'attribue à l'usage des vides, du noir. Et je trouve quand même que les tableaux 2 et 4 ont quelque chose d'asiatique, pas toi ? 

    9
    Samedi 30 Août 2014 à 21:20

    Lireine, tu peux lire le commentaire de Mamazerty ! smile

    10
    Samedi 30 Août 2014 à 21:50

    Si l'une ou l'un d'entre vous à les référence d'un livre de CE PEINTRE, je luis serais reconnaissante de me donner les références.

    Bon dimanche !

    11
    lireine
    Samedi 30 Août 2014 à 21:52

    Il n'y a que de l'amour dans son commentaire... :) Juste quelque chose qui la "dérange"... Je n'y vois que de la fièvre et de l'exaltation...

    12
    gazou
    Samedi 30 Août 2014 à 21:54

    contente de découvrir ce peintre que je ne connaissais pas


    mais le regard de ses personnages me gêne, je ne sais pas pourquoi


    je ne crois pas que ce soit leur sensualité

    13
    Samedi 30 Août 2014 à 22:36

    bonsoir Amande Douce,

    je trouve très beau ce que fait cet artiste
    c'est vrai que les visages féminins ont quelque chose d'indéfinissable
    certains aspects sont un peu "lourds", manque d'élégance ?
    sensualité ? je ne sais pas vraiment...
    j'aime beaucoup les 2 couples "mixtes" au  bistrot ou  au resto

    bonne soirée
    bon dimanche
    amitiés

     

    14
    Samedi 30 Août 2014 à 23:08
    erato:

    Ces tableaux sont de véritables études de moeurs , très colorés et expressifs.

    Je ne connais pas ce peintre.

    Merci pour ce partage.

    Belle soirée, bon dimanche Amande

    15
    Dimanche 31 Août 2014 à 11:51
    16
    Dimanche 31 Août 2014 à 11:52

    Le "dérangement" fait partie de l'amour, Lireine ! yes On appelle ça aussi le "trouble"...

    17
    Dimanche 31 Août 2014 à 11:56

    Il n'y a que dans les portraits que les personnages regardent en face, Gazou. C'était aussi ce que faisait Egon Schiele : ses modèles nous regardent droit dans les yeux. C'est provocateur, c'est peut-être ce qui t'agresse.

    18
    Dimanche 31 Août 2014 à 11:59

    Bonjour, Jean-Marie. Ce peintre a aussi donné dans la peinture érotique, et je pense que l'érotisme est sous jacent dans sa peinture. De plus, je trouve que ses personnages se ressemblent, il doit avoir des modèles de prédilection.

    19
    Dimanche 31 Août 2014 à 22:54

    Bonsoir AmandeDouce 


    je ne connaissais pas du tout, je trouve ça à la fois original et très beau,


    c'est une découverte  je note ( parce que ça me plait bien sur )


    merci à toi


    ce que tu fais , toi , est très beau , j'aime vraiment


    je te souhaite une douce nuit  

    20
    Lundi 1er Septembre 2014 à 11:47

    Merci Agathe pour ta visite et ta gentillesse à mon égard. Passe une bonne journée ! smile

    21
    yonder
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 05:23

    oui, il a un modèle qui revient à plusieurs reprises et qui est très typé : nez retroussé, lèvres en avant, très titi parisien.
    Encore un peintre que je ne connaissais pas, merci Amande. J'ai donc "fouillé" un peu sur internet.Je ne suis pas une passionnée de peinture, mais par contre j'aime l'art japonais, les maitres hokusai et autres. C'est très curieux ce mélange d'art occidental avec des compositions japonisantes, ainsi que cette utilisation du décor, des costumes pour l'équilibre des couleurs. Une conception décorative à la klimt, en quelque sorte, qui concourre aussi à l'équilibre des formes. Très très intéresssant,merci encore.

    22
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 12:06

    Bonjour Christine smile Je ne saurais pas l'analyser techniquement avec autant de pertinence que toi, mais tu formules exactement ce qui me séduit dans ce peintre, en plus de la vérité et sensualité de ses personnages. Merci !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :