• Scène d'atelier (21) La pose de la Maja Desnuda...

     
     
     
     Encres et aquarelle sur papier aquarelle 30 x 40
     
    « Le sommeil de JulietteAsia »

  • Commentaires

    1
    Mardi 9 Avril 2013 à 21:26
    Christiane

    c'est rigolo, votre directeur d'atelier se prend pour un torréador...

    2
    Mardi 9 Avril 2013 à 21:33
    Amande

    Je dois dire que je lui ai donné cette allure pour le taquiner parce qu'il nous disait que cette pose reprenait celle de la "Maja" de Goya. Et puis ici, l'Espagne n'est pas loin...

    3
    Mardi 9 Avril 2013 à 22:03

    Cette Maja nue est somptueuse et rivalise presque avec celle de Goya !

    4
    Mardi 9 Avril 2013 à 22:18
    Amande

    N'exagérons rien !

    5
    Mardi 9 Avril 2013 à 23:43

    Accordons-nous ce droit d'exagérer un peu les choses ... quand on en a envie ! 

    6
    Mercredi 10 Avril 2013 à 09:50
    Philippe Severac

    En la voyant allongée ainsi j'ai tout de suite pensé aux leçons d'anatomie qui étaient peintes aux XVIIIème et XIXème.

    Mais où sont passés les chirurgiens? encore à pianoter sur facebook? 

    7
    Mercredi 10 Avril 2013 à 11:49
    les cafards

    chouette tout ça, on adore !

    8
    Mercredi 10 Avril 2013 à 15:32
    Amande

    Merci, les cafards !

    10
    Mercredi 10 Avril 2013 à 15:35
    Amande

    Dans ce sens là ça me va !   

    11
    Vendredi 12 Avril 2013 à 07:25
    Claude86

    Ça devait être une journée caniculaire j'en vois qui sont plutôt lymphatiques .

    12
    Vendredi 12 Avril 2013 à 10:54
    Amande

    C'était l'été, en effet !

    13
    Vendredi 12 Avril 2013 à 10:56
    Amande

    Sauf si le vêtement était transparent !

    14
    sixfrancs21
    Samedi 14 Décembre 2013 à 16:24
    sixfrancs21

    Si comme dans l'autre tableau de Goya, la Maja était plus vêtue, il y aurait moins d'hommes dans ton dessin ...   

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :