•  
     
    J'ai été invitée à participer à une exposition réunissant artistes et viticulteurs. J'ai une grande salle pour moi toute seule, et bien sûr, j'y ai accroché cet après-midi mes toiles sur le thème de la vigne et du vin. Le vernissage a lieu vendredi soir. Voici un aperçu de mon expo :
     
    http://i38.servimg.com/u/f38/11/18/21/59/alldsc19.jpg
     
    Les tables blanches au fond sont entreposées en attente d'être installées pour le vernissage, l'exposition n'est pas encore ouverte au public.
     
    http://i38.servimg.com/u/f38/11/18/21/59/alldsc23.jpg
     
    http://i38.servimg.com/u/f38/11/18/21/59/alldsc24.jpg 
     http://i38.servimg.com/u/f38/11/18/21/59/alldsc22.jpg
     
     
    http://i38.servimg.com/u/f38/11/18/21/59/alldsc20.jpg

    18 commentaires
  •  

     

    Et elle prétend qu'elle n'est pas une artiste !

     

    Allez voir son blog, vous me direz ce que vous en pensez !

     

    http://lartdubonheur.over-blog.com/

     

     

     


    10 commentaires
  •  

    Je vous présente un jeune artiste qui a visité mon blog et avec qui j'ai échangé quelques mails.

     

    Voici comment il se décrit :

     

    "Bonjour, je suis Gilbert Roque je dessine depuis toujours, c'est pourquoi j'ai créé ce site.

    Ici http://www.gilbertroque.fr/  vous trouverez uniquement mes travaux, qui sont réalisé de manière artisanale et ensuite retravaillés de manière numérique, afin que mon style se dégage entièrement".

     

    Et voici une de ses oeuvres qui a particulièrement attiré mon attention :

     

     

     Ne manquez pas de passer le voir, il faut encourager les jeunes talents !


    12 commentaires
  •  
     
    Il y a quelques années, pour une exposition dont le thème était "Rouge", j'ai peint ces trois petits portraits (taille réelle 30 x 40).
    Leur originalité tient au fait qu'ils ont été peints uniquement avec des cosmétiques et en majeure partie avec du rouge à lèvres. Oui, vous avez bien lu : du rouge à lèvres ! Et je vous dis que ça sentait bon, dans mon atelier !!!
    J'ai pris pour modèle des photos que j'ai interprétées.
     
    Pour le premier, inspiré d'une photographie de la chanteuse Billie Holyday : 
    cosmétiques sur fond acrylique rouge sombre.
     
    http://i38.servimg.com/u/f38/11/18/21/59/rougeb10.jpg
     
    Pour le second, inspiré par une photo de magazine :
    rouges à lèvres sur fond acrylique blanc.
     
    http://i38.servimg.com/u/f38/11/18/21/59/rougec10.jpg
     
     
    Et le dernier, mon préféré, a été inspiré par une photo-portrait d'un des modèles vivants préférés de mes débuts, que j'appellerai Sarah :
    rouges à lèvres sur fond acrylique noir.
     
    http://i38.servimg.com/u/f38/11/18/21/59/rougef10.jpg
     
      La difficulté majeure que j'ai rencontrée, c'est d'arriver à fixer les rouges à lèvres. J'ai essayé plusieurs siccatifs, fixatifs et autres vernis avant d'arriver à trouver la bonne formule...
    J'ai trouvé...
     
     

    8 commentaires
  •  
     
    Avec quelques amis, nous avons fait une exposition dans la deuxième quinzaine d'août dans une jolie station balnéaire sur les bords de la grande bleue. 
     
    Voici quelques photos de mes oeuvres exposées.
     
    http://i38.servimg.com/u/f38/11/18/21/59/expo_110.jpg
     
    http://i38.servimg.com/u/f38/11/18/21/59/expo_210.jpg 
     
    http://i38.servimg.com/u/f38/11/18/21/59/expo_310.jpg
     
     
    http://i38.servimg.com/u/f38/11/18/21/59/expo_410.jpg
     
     
     

    12 commentaires
  • C’est pour moi une source perpétuelle de bonheur que de dessiner ou peindre devant un bon modèle.

     

    N'importe qui ne peut pas être un bon modèle de nu. C'est un vrai travail qui demande de la patience mais aussi une participation mentale, un don de soi.

     

    Car ce n'est pas rien que de poser nu ou nue devant une ou plusieurs personnes qui vous scrutent, en pleine concentration. J'ai beaucoup de respect pour « mes » modèles , ceux qui savent bien poser.

    Car la situation n’est psychologiquement pas anodine : le modèle est nu, le peintre est vêtu. Pire encore si le modèle pose pour un groupe. Rappelez-vous du scandale provoqué par  le tableau de Manet « Le déjeuner sur l’herbe ». Il présentait une femme nue, et des hommes vêtus.

     

    Et même si certains modèles peuvent éprouver du plaisir par goût de l’exhibitionnisme, c'est une situation qui reste tout à fait particulière et pas simple à gérer. Evidemment le plaisir n'est pas toujours présent, beaucoup de modèles cherchent simplement à gagner un peu d'argent.

     

     

    Imaginez l'inverse...

     

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

       

    Les qualités d'un bon modèle

     

    Il ne suffit pas d’être jeune et jolie pour être un bon modèle. J’ai vu des jeunes femmes très agréablement faites, poser de façon totalement inintéressante. Et a contrario, des personnes apparemment insignifiantes qui se révélaient sur la sellette.

     

    Il y a beaucoup d’éléments qui font l’intérêt d’un modèle nu vivant.

    La qualité de la peau : il y a des peaux qui accrochent la lumière, qui ont des colorations mouvantes, des nuances délicates.

    La plastique : elle varie beaucoup, certains sont dignes de Maillol ou de Renoir, d’autres auraient plu à Egon Schiele…Toute en courbes, ou nerveuse et musclée, la plastique joue son rôle dans l’ambiance qui sera donnée au croquis ou au dessin.

    La grâce du geste : il ne s’agit pas de s’asseoir ou de lever un bras derrière la tête pour prendre une pose intéressante. Le bon modèle a conscience de son corps, se déhanche,  incline la tête, privilégie l’asymétrie, il pose jusqu’au bout des doigts.

    La présence : le modèle qui s’avachit et fixe le vide d’un regard bovin n’est pas stimulant. Celui qui reste tonique, qui se mobilise, qui observe, parfois, l’artiste au travail, émet des ondes positives qui favorisent l’inspiration.

    L’effort : dès qu’une pose dure un peu, ne serait-ce que trois minutes, la tenir demande un effort musculaire. Essayez vous-même de rester plusieurs minutes dans la même position sans bouger du tout, vous verrez. Alors les muscles se nouent un peu et apparaissent mieux sous la peau, les tendons ressortent davantage, le modèle semble plus dynamique. J’aime ce moment.

     

    J’ai remarqué aussi que les modèles les plus présents, les plus agréables à dessiner ou peindre, ont eux-mêmes la fibre artistique. Ils peignent, dessinent, ou sont danseurs, acteurs…

     

    Je commence à avoir une longue expérience du travail devant modèle vivant, et plus je travaille, plus je suis consciente de l’importance de leur rôle dans ma création.


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique