• Samedi - Le tableau du samedi : Hélène Béland

     

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Hélène Béland

    "LA PERTE" - Peinture à l'huile

     

    Hélène Béland est une artiste canadienne née à Montréal en 1949. Sa peinture est romantique, académique, très éloignée de l'art contemporain. Elle a reçu de nombreuses récompenses et enseigne également. Elle expose dans plusieurs pays, et surtout aux Etats-Unis.

    Je ne peux pas regarder trop de ses tableaux d'affilée pour deux raisons :

    1) Trop de préciosité, trop de féminité langoureuse, au bout d'un moment je suis saturée ;

    2) En réalité je suis extrêmement jalouse de sa technique incroyable, et même si je n'aurais pas envie de peindre toujours des figures aussi gracieuses, j'aimerais disposer de son savoir-faire pour l'acclimater à ma sauce....he

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Hélène Béland

    "LA ROMANCE DU VIN" - Huile 

     

    Pour en voir davantage, rendez-vous sur Son site.

    « Vendredi - Modèle mince, deux posesMardi - Nu aux bijoux »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Samedi 10 Décembre 2016 à 17:05

    chouette car c'est une femme !!
    oui quel talent !! la veinarde- lol je parle par rapport à moi !
    merci pour ta participation !!
    bisous et bon week-end-

      • Dimanche 11 Décembre 2016 à 18:54

        Beaucoup de talent, c'est vrai ! yes

    2
    Samedi 10 Décembre 2016 à 18:13
    covix

    Bonsoir, 

    ce sont de belles toiles, et la première est très réaliste.

    Mais tu n'as pas à rougir tes oeuvres sont bien réussies.

    Bonne soirée

    Bises

      • Dimanche 11 Décembre 2016 à 18:54

        C'est gentil, Covix, mais je ne me compare pas...ça vaut mieux he

    3
    Dimanche 11 Décembre 2016 à 08:56

    "Féminité langoureuse", j'aime la formule. Tu as raison, c'est un peu comme le chocolat, on sature vite et ça devient rapidement insupportable. C'est vrai qu'elle possède une technique sans faille qu'elle pourrait mettre au service d'autres féminités.

      • Dimanche 11 Décembre 2016 à 18:56

        Hé oui, mais voilà, le soft c'est son truc. Je trouve quand même que le portrait de cette femme qui pleure est très réaliste et même bouleversant.

    4
    Dimanche 11 Décembre 2016 à 22:46

    Oui, le premier tableau est saisissant de réalisme (chevelure, visage, rides, bras, mains, tissus, montre) et ce n'est guère soft

    J'aime bien son portrait de Guillaume, sous le sapin de Noël > 

    5
    Jeudi 15 Décembre 2016 à 20:29

    le premier tableau fait peine...(ce qui n'enlève rien au savoir faire de la dame....)je m'étonne de dire çà moi qui d'habitude n'aime pas trop ce type de peinture mais j'aime ses natures mortes,leur côté "préciosité" et leur rendu....

    6
    Jeudi 15 Décembre 2016 à 21:02

    Merci beaucoup, Amande, et pour nous faire connaître Hélène Beland et pour tes commentaires d'artiste sur sa peinture.

      • Vendredi 16 Décembre 2016 à 19:56

        Merci à toi, Lenaig ! smile

    7
    Dimanche 8 Octobre à 09:29

    Coucou Amande, mais oui, bon sang mais c'est bien sûr ! Mon impression de déjà-vu n'était pas illusion, c'était chez toi que j'avais déjà fait connaissance d'Hélène Béland ! Merci beaucoup d'être venue me le rappeler si gentiment, je suis ravie et j'ai ajouté ton lien à ma page d'hier. Bises.

      • Dimanche 8 Octobre à 16:52

        Merci à toi, Lenaig ! Nous avons des goûts communs...wink2

        Et une patrie commune : la Bretagne ! kiss

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :