•  

      

    Samedi - Le tableau du samedi : Andrea Kowch

     

    Au hasard du net, comme souvent, j'ai découvert ce peintre, Andrea Kowch, une femme (Lady Marianne va me donner un bon point wink2).

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Andrea Kowch

    J'ai été séduite par sa façon de peindre, très maîtrisée, par ses thèmes originaux. Alors je suis partie à la chasse aux renseignements et j'ai trouvé des choses très intéressantes. Déjà sur le blog de Louise Sanfaçon :

    "Andrea Kowch est titulaire d’un baccalauréat du College for Creative Studies dans son Michigan natal. En grande partie autodidacte et influencée par le travail des maîtres américains et des grands maîtres de la Renaissance, Kowch peint d’une manière contrôlée avec une attention particulière au symbolisme et à l’atmosphère. Le côté allégorique de son travail vise à établir des parallèles entre l’expérience humaine et le monde naturel. Le paysage américain, solitaire et désolé, reflète l’âme humaine, en symbolisant toutes les choses puissantes, fragiles, et éternelles. Kowch a reçu de nombreux honneurs et a exposé au Capitol Hill, à la Corcoran Gallery of Art, à la Diane von Furstenberg Gallery, et au Margulies Collection, entre autres. Son travail fait partie d’importantes collections, tant aux États-Unis qu’au Canada." 

    Blog Louise Sanfaçon

    Et aussi sur cet autre site

    Avec ces deux liens vous découvrirez beaucoup d'autres tableaux de cette artiste.

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Andrea Kowch

     

    Bonne découverte. N'hésitez pas à commenter, j'aime vos remarques.

    "Le tableau du samedi de Lady Marianne"

     


    12 commentaires
  •  

    Marie-Louise Petiet est née le 20 juillet 1854 à Limoux, et décédée le 16 avril 1893 à Paris, elle avait donc 39 ans. 

     

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Marie Petiet

    Née dans une famille de peintres, elle a d'abord été formée par les siens, puis par des professeurs prisés de son époque.

     Peintre portraitiste, elle a été une des rares femmes peintres reconnue du XIXème siècle. 

    Samedi - Le tableau du samedi : Marie Petiet

    L'ensemble de son œuvre est empreint de réalisme, de charme féminin, de fraîcheur et de sensualité, mettant en scène la vie et les acteurs de la vie provinciale de l'Aude.

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Marie Petiet

     

    Son plus célèbre tableau est sans aucun doute "Les Blanchisseuses" .

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Marie Petiet

     

    Ses œuvres sont exposées au Musée portant son nom : le Musée Petiet, à Limoux, dans l'Aude.


    18 commentaires
  •  

     

     

    Isidore Pils est un peintre français (1813 - 1875) né à Paris.

    Peintre reconnu à son époque, il est surtout connu pour le tableau qu'il fit de Rouget de Lisle chantant la Marseillaise, scène qui figurait dans nos livres d'histoire :

    Samedi - Le tableau du samedi : Isidore Pils

     

    Mais il m'intéresse davantage par les portraits qu'il a peints.

    Samedi - Le tableau du samedi : Isidore Pils

    Portrait d'une religieuse

    Atteint de tuberculose il séjourna à Ischia, puis voyagea en Algérie, l'orientalisme était à la mode. Il a peint des portraits rapides, pleins de présence, belles études d'algériens.

    Samedi - Le tableau du samedi : Isidore Pils

    Samedi - Le tableau du samedi : Isidore Pils

    Samedi - Le tableau du samedi : Isidore Pils

    Ces portraits ont attiré mon attention il y a longtemps, dans une revue d'art. J'ai pu les retrouver sur internet pour vous les faire admirer.

     

    C'est ma contribution au "tableau du samedi" géré par Lady Marianne.


    12 commentaires
  •  

     Diplômée de l’École Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris, Mélissa Pinon, née en 1972, partage son activité artistique entre le portrait et le paysage.

     

    samedi - Le tableau du samedi : Mélissa Pinon

     

    J'aime sa façon de poser ses personnages dans la réalité, ainsi que la liberté de son geste pictural.

     

    samedi - Le tableau du samedi : Mélissa Pinon

     

    Evidemment, ce sont surtout ses portraits qui m'attirent.

     

    samedi - Le tableau du samedi : Mélissa Pinon

    Vous pourrez en voir un peu plus ICI, mais je n'ai pas trouvé de site personnel pour cette artiste. Le mieux c'est la page de GI , mais ce n'est pas toujours fiable, parce que GI produit parfois de fausses pistes...

    Ceci est ma contribution pour "le tableau du samedi" géré par Lady Marianne (lien colonne de droite).


    8 commentaires
  •  

    Lassé de Paris qu’il n’apprécie guère, Vincent Van Gogh quitte la capitale en février 1888. Son idée est de gagner Marseille, mais il s’arrête finalement à Arles et s’installe dans un premier temps au Café de la Gare, tenu par une certaine Madame Ginoux.

    Un beau portrait, lumineux, aux couleurs audacieuses, intensément contrastées. C'est elle, Madame Ginoux, l'Arlésienne, dont il a fait plusieurs portraits. Il écrivait :" J'ai en train un portrait d'Arlésienne où je cherche une expression autre que celles des parisiennes."

    Il est très beau, c'est mon préféré.

     

    Samedi - Le tableau du samedi : un Van Gogh

     


    12 commentaires
  •  

    J'aime beaucoup Vuillard. Il a de l'audace dans les couleurs, dans les lumières. C'est un Nabi inventif !

    Ce tableau illustre bien sa science du contraste lumineux !

    J'avais déjà mis ce peintre à l'honneur ICI

     

    Dimanche - Un Vuillard

     

    Et j'ai voulu le remettre à l'honneur pour mon retour dans "le tableau du samedi" de Lady Marianne !


    14 commentaires
  •  

     

    Un Cézanne, encore un...

    Un portrait, encore un...

    Que voulez-vous, c'est ma passion, les beaux portraits !

    Je crois que c'est son père qui est représenté ici. Cet homme lit son journal, qu'il tourne vers la lumière, avec une grande attention. Tranquille, confortablement installé, ses jambes croisées montrent la décontraction, rien ne vient troubler sa lecture.

    J'aime l'harmonie de gris colorés, les ombres fortes, le fond simple où rien n'est peint au hasard, les lignes horizontales et verticales faisant ressortir les courbes du fauteuil et des jambes.

     

    Samedi - Un Cézanne

     

    Pour participation au "Tableau du samedi" de Lady Marianne.


    10 commentaires
  •  

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Hubert-Denis Etcheverry

     

    Hubert-Denis Etcheverry, né à Bayonne (1867-1950) est un artiste-peintre français.

     

    Élève à l'école municipale de dessin de Bayonne, il est reçu premier au concours d'entrée de l'Ecole des Beaux-Arts de Paris, où il entre dans l'atelier de Léon Bonnat et obtient un second prix de Rome en 1891. Il est l'auteur de nombreux tableaux de mœurs.

      

    Samedi - Le tableau du samedi : Hubert-Denis Etcheverry

    Vertige

     

     

    En 1913 Etcheverry expose "Sous le Masque", au Salon des Artistes Français, l'œuvre sera popularisée grâce au format carte postale. (Je n'ai pas retrouvé de photo représentant ce tableau autrement que par carte postale en noir et blanc).

     

    Il a écrit de nombreux poèmes sur le thème de la guerre, cela le touchait énormément, en effet on le retrouve dans cette phrase '' Je suis un passionné par tout ce qui touche le débarquement en Normandie, le 6 juin 1944 et j'ai une profonde admiration et un très grand respect pour tous ces jeunes hommes qui sont venus de leur lointain pays pour perdre leur vie afin que la nôtre soit plus libre.''

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Hubert-Denis Etcheverry

     Parmi les œuvres de ce peintre, j’apprécie plus particulièrement les portraits de femmes. Une excellente technique, mais aussi une belle sensibilité donnent à ces œuvres un charme qui me touche.


    12 commentaires
  •  

     

    Marie-Rosalie Bonheur, dite Rosa Bonheur (1822-1899) est une artiste peintre et sculptrice française, spécialisée dans les scènes de genre avec des animaux et la peinture animalière.

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Rosa Bonheur

     

    Sa famille vit à Paris dans la gêne. Après la mort de sa mère, Rosa Bonheur reçoit une instruction à l'école élémentaire, puis est mise en apprentissage comme couturière, puis en pension. Son père finit par la prendre dans son atelier, où se révèlent ses aptitudes. En 1839, elle commence à étudier les animaux, qui deviendront sa spécialité.

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Rosa Bonheur

     Élève de son père, elle expose pour la première fois à dix-neuf ans au Salon de 1841. Elle obtient une médaille de 3e classe (bronze) au Salon de 1845 et une médaille de 1re classe (or) au Salon de 1848 pour Bœufs et Taureaux, race du Cantal. 

    La gloire de Rosa Bonheur faiblit rapidement après sa mort : sa peinture est trop éloignée des tendances modernes. À partir de 1980, des publications biographiques l'associent aux débuts du féminisme.

    Source : wikipedia

    La beauté et la vie de ses toiles m'ont toujours fascinée. Ses animaux sont pleins de vérité.

     

     


    16 commentaires
  •  

     

    Le tableau du samedi - Stephanie Rew

     

    Stéphanie Rew est née en Ecosse en 1971.

    Elle peint surtout des femmes au visage caché ou en profil perdu. Elles sont vêtues de superbes kimonos colorés.

    Le tableau du samedi - Stephanie Rew

     

    Sa peinture est soignée, parfois jusqu'à l'hyperréalisme. Elle joue avec des clair-obscur et des drapés somptueux.

     

    Le tableau du samedi - Stephanie Rew


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique