•  

     

     

    Dix minutes, y compris le chat !

     

    Mardi - Zen

    Encre noire aquarellable sur papier aquarelle

     


    4 commentaires
  •  

    Si vous voulez vérifier s'il y a dix personnages, n'oubliez pas de compter celui du miroir...he

    Dimanche - Scène d'atelier : Dix personnages

    Encre et aquarelle 30 x 40


    8 commentaires
  •  

     

     

    "Née en 1987, en Californie, Teresa Oaxaca est une artiste qui a été formée dans la tradition académique. Teresa est inspirée par des artistes tels que Géricault, Odd Nerdrum, Ribera, Nicholas Aime Morot, et Léon Bonnat.

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Teresa Oaxaca

     

     

    Elle partage actuellement son temps entre Florence en Italie, et Arlington (USA Virginie). Elle travaille actuellement du portrait à la nature morte, et en acceptant des commandes."

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Teresa Oaxaca

     

    Je suis à la fois séduite et dubitative devant son travail foisonnant, souvent provocant, parfois à la limite du kitsch.

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Teresa Oaxaca

     

    Mais je ne peux que m’incliner devant sa maîtrise inattaquable et la virtuosité qu’elle montre dans diverses techniques : huile sur toile, fusain, aquarelle etc. 

     

    Samedi - Le tableau du samedi : Teresa Oaxaca

     

    Pour admirer (ou pas) ses œuvres variées, abondantes et parfois étonnantes, vous pouvez visiter son SITE abondant (cliquer sur l'image de chaque catégorie, vous serez étonnés !)

     

    Pour admirer, la bouche ouverte eek, sa façon de réaliser un portrait en deux heures, cette video :

     

     

     Et pour découvrir l'artiste, cette interview réalisée à Barcelone :

     

     

    Cet article pour le "Tableau du Samedi" géré par lady Marianne smile.

     


    14 commentaires
  •  

     C'est de l'époque où, en plus de l'aquarelle, j'utilisais des encres colorées pour marquer ombres et lumière.

    Je n'ai plus cette audace dans les couleurs, je dois vieillir...oops

     

    Vendredi - Dans mes archives : en couleurs

    Encres aquarellables et aquarelle sur papier aquarelle environ 32 x 46


    10 commentaires
  •  

     

    Jeudi - Deux poses

    Encre aquarellable sur papier aquarelle 32 x 46


    10 commentaires
  •  

     

     

     

     

     Merci Ephée pour la musique !

     

    Sur une grande feuille de papier journal ce croquis a été posé sans retouches avec un crayon sanguine.

    Le papier est léger et par transparence on voit un peu d'autres croquis, au fusain, sur lesquels cette feuille était posée... Je m'en excuse...oops

     

    Mardi - Croquis sanguine

     Sanguine sur papier journal environ 50 x 65

     


    8 commentaires
  •  

    Je vous avais déjà montré ce portrait le 5 septembre 2016. Mais récemment je l'ai repris et parachevé. Je vous montre l'ancienne version (photo prise avec mon smartphone qui a tendance à "verdir" les couleurs) :

     

    Lundi - Portrait d'un homme barbu

     

    Et maintenant la version définitive (photo prise avec mon apn, les couleurs sont plus conformes à la réalité) :

     

    Lundi - Portrait d'un homme barbu

     


    10 commentaires
  •  

     

    Le 5 avril 2014 j'ai déjà fait un article à propos de Pierre Bonnard et de ses merveilleuses compositions colorées.

    J'y reviens pour le plaisir : un Bonnard, pour le bonheur !

    Que tous les artistes amateurs qui ont sué sang et eau pour peindre le mimosa qui, actuellement, étale ses flamboyants bouquets jaunes dans la nature méditerranéenne, en prennent de la graine...he

    Cette explosion de jaune qui repousse les petites maisons en tas dans un coin, c'est absolument ça, et c'est absolument réjouissant.

     

    Samedi - Un Bonnard pour le bonheur

     Pierre Bonnard "Le mimosa"

     

    Publié dans le cadre du "Tableau du samedi", géré par Lady Marianne .

     

     


    12 commentaires
  • Petite chanson yé-yé parfaitement idiote he

     

     

    Deux fois dix minutes.

     

    Mardi - Sur un coussin rond

    Encre sépia aquarellable et aquarelle 32 x 46


    8 commentaires
  •  

     Je vous ai parlé récemment de la charmante Marie Gabrielle Capet. Et par les mêmes recherches j'ai fait connaissance de son professeur Adélaïde Labille-Guiard. Je ne pouvais pas ne pas vous présenter cette dame, contemporaine de Madame Vigée-Lebrun et peintre à la mode de son époque.

    Pour connaître son histoire : cliquez sur ce lien

    Elle a peint à la mode de son temps, par exemple cette scène bien léchée où elle fait son auto-portrait en compagnie de deux de ses élèves (dont la charmante Marie-Gabrielle Capet) :

    Samedi - Le ta bleau du samedi : Adélaïde Labille-Guiard

     

    Ce détail montre la virtuosité de l'artiste :

    Samedi - Le ta bleau du samedi : Adélaïde Labille-Guiard

     

    Mais parmi toutes ses œuvres (la plupart du temps des portraits et des miniatures de commande), ma préférée est ce portrait merveilleux, d'une finesse inégalable, la voici, vivante, devant nous :

     

    Samedi - Le ta bleau du samedi : Adélaïde Labille-Guiard

     

    Je n'ai plus rien d'autre à dire que : "Chapeau, l'artiste !!!"

     


    16 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires