•  Pour mon modèle exotique, j 'ai choisi un fond coloré, comme si le personnage était devant un rideau plissé.

     

    Dimanche - Portrait d'homme, suite et presque fin.

     

    C'est embêtant, la photo ne rend pas les couleurs réelles : le fond du rideau n'est pas gris, il est vert amande !

     

    A suivre... 


    votre commentaire
  •  

    Pour ce thème de la neige j'ai choisi deux tableaux complètement différents dans leur technique et dans leur esprit.

     

    Samedi - Le tableau du samedi :

    Caspar David Friedrich - Paysage d'hiver

    Caspar David Friedrich (1774 - 1840)  est un peintre et dessinateur prussien considéré comme le plus important de la peinture romantique allemande. 

    Friedrich a perdu entre 1781 et 1791 sa mère, un de ses frères et deux de ses sœurs. Ce tableau représentant des arbres morts ou coupés est peut-être symptomatique de ces deuils successifs. En tous cas ce paysage est triste et tourmenté, et le promeneur qui y figure ne semble pas être en pleine forme.

    Wikipedia

     

    Samedi - Le tableau du samedi :

     

    Monet - La pie

    A l'opposé, le tableau de Monet, qui fait partie des tableaux que je préfère entre tous, montre un paysage enneigé absolument ravissant et la pie, tellement vivante, semble apprécier le calme et la beauté des couleurs nacrées de ce qui l'entoure.

    La pie de Monet


    22 commentaires
  •  

    Ayant quelques problèmes à régler, je fais une pause de quelques jours. A bientôt !

    En attendant, pour le plaisir, un autre tableau à propos de la lecture.

     

    Mardi - Une petite pause

    Rembrandt - Anne la prophétesse lisant la Bible

    Portrait présumé de la mère de Rembrandt


    14 commentaires
  •  

    J'avais commencé à publier les étapes du portrait  de cet homme (voir le 29 novembre 2020 ), et comme je n'avais pas eu le temps de m'en occuper, j'en suis restée là. Mais je l'ai repris et je suis en train de travailler dessus. 

     

    Comme je l'ai fait pour le précédent portrait du jeune homme aux yeux bleus, j'ai travaillé sur un fond.

    J'ai passé quelques belles années de mon enfance et de mon adolescence en Afrique Noire et j'en ai gardé un souvenir joyeux des imprimés dans lesquels les africains et africaines confectionnaient leurs vêtements.  Je me souviens d'une rue de la dernière ville d'Afrique Occidentale dans laquelle j'ai vécu deux ans et dans laquelle se succédaient les boutiques vendant des boubous, des pagnes, des foulards, tous joyeusement colorés. C'étaient les hommes qui, machine à coudre installée sur le trottoir devant leur boutique, cousaient à longueur de journée, pendant que leurs femmes s'occupait de la vente. 

    Quand nous sommes rentrés en France, ma mère a emporté une série de coupons dans lesquels elle m'a cousu des jupes qui rendaient mes copines jalouses !

    Je me suis donc inspirée des joyeux coloris des tissus africains pour le fond de ce pastel.

     

    Dimanche - Portrait d'homme, suite de la suite...

     

    A suivre...


    6 commentaires
  •  

    Il y a des auteurs qui tiennent en haleine leurs lecteurs, et puis il y a ceux qui les endorment...C'est ce qu'a décrit Lovis Corinth dans ce tableau.

     

    Samedi - Le tableau du samedi : "La lecture" (N°2)

    Lovis Corinth - Lectrice endormie

     

    Lovis Corith (1858 - 1925) est un artiste prussien. Son œuvre originale s'inscrit entre impressionnisme et expressionnisme.

    Né en Prusse à Tapiau, c'est à  l'Académie des Beaux-Arts de Munich qu'il finira ses études. 

    Dès 1896 il commence à vivre de son art. En 1901, il fonde une école de peinture à Berlin et il devient un des membres les plus actifs de la Sécession Berlinoise, mouvement fondé en réaction au conservatisme des artistes de Berlin. 

    En 1902 il crée une école de peinture pour femmes.

    Victime d'un AVC en 1911, ses tableaux en seront marqués, mais son succès n'en sera pas pour autant entamé.

    Le tableau que je vous présente est plus impressionniste qu'expressionniste. Ses tableaux expressionnistes sont plus violents.

    Ici il règne une jolie douceur. La jeune fille s'est relâchée en une pose grâcieuse et son livre lui a glissé des mains et gît sur un tapis de haute laine. C'est charmant. On retrouve sur le fond assez flou les couleurs de la couverture qui occupe une grande partie du tableau, et la blancheur du drap illumine la scène.

     

    Ce tableau m'avait plu et je l'avais enregistré dans mon musée numérique personnel, le thème de la lecture est une bonne occasion pour le mettre en lumière.


    20 commentaires
  •  

    Trois poses de 10 minutes chacune.

     

    Vendredi - Trois poses

    Encre sépia et aquarelle sur papier aquarelle


    8 commentaires
  • Je poursuis l'évocation des grandes toiles peintes chaque année pour être exposées dans les rues d'un village de ma région, évocation commencée ICI

     

    Cette toile, je l'avais déjà présentée il y a moins d'un an, le 28 mai 2020 . Mais comme je publie de temps en temps les éléments de cette série de grandes toiles, et par ordre chronologique, je ne pouvais pas la laisser de côté : c'est une de mes préférées.

    N'a-t-on pas le droit de se faire plaisir ?

     

    Jeudi - Un coup d'œil dans le rétro : "La sieste"

     

    Huile sur toile 100 x 160


    4 commentaires
  •  

    Deux poses de dix minutes chacune.

     

    Mercredi -

    Encre noire aquarellable et lavis sur papier aquarelle


    6 commentaires
  •  

    Frederick Arthur Bridgman est un peintre orientaliste américain né en 1847 en Alabama. Il est très connu aux USA.

     

    Mardi - Mon artiste du mardi : Frederick Arthur Bridgman

    "Beauté voilée de Constantinople"

     

    Orphelin de père à 3 ans, il vit avec sa mère à Boston puis à New-York. Graveur dans une banque, il montre des dispositions artistiques et s'inscrit à Brooklyn dans deux écoles d'art.

     

    Mardi - Mon artiste du mardi : Frederick Arthur Bridgman

     "En attendant les ordres"

     

    Invité par un ami en 1866, il passe deux étés à Pont-Aven en Bretagne. En 1867 il s'installe à Paris et s'inscrit à l'Ecole des Beaux-Arts dans l'atelier de Jean-Léon Gérôme, sommité de l'art académique français.

     

    Mardi - Mon artiste du mardi : Frederick Arthur Bridgman

     "Dans la cour intérieure"

     

    Mardi - Mon artiste du mardi : Frederick Arthur Bridgman

    "Femme aux bijoux"

     

    Il voyage beaucoup : Espagne, Afrique du Nord (Tanger, Oran, Biskra), Egypte. Peu à peu il obtient pas mal de succès avec ses œuvres orientalistes, en France comme aux US.

     

    Mardi - Mon artiste du mardi : Frederick Arthur Bridgman

    "Femme voilée"

     

     Il retourne plusieurs fois en Algérie d'où il ramène des objets et des costumes typiques qui lui serviront à créer l'ambiance orientaliste de ses toiles.

     

    Mardi - Mon artiste du mardi : Frederick Arthur Bridgman

      "Femme en tenue d'apparat"

     

    En 1890 il s'installe à Paris où on peut encore voir sa maison. Il meurt à Rouen en 1928.

    Source : Wikipedia

     

    Mardi - Mon artiste du mardi : Frederick Arthur Bridgman

    "Le jeu de la chance"

     

    Mardi - Mon artiste du mardi : Frederick Arthur Bridgman

    "L'éventail en plumes de paon"

     

    Mardi - Mon artiste du mardi : Frederick Arthur Bridgman

     "Harem"

     

    J'ai choisi de montrer plus de portraits que de scènes. Non pas qu'elles soient moins belles, mais ayant connu l'Afrique du Nord je ne me retrouve pas beaucoup dans ces scènes qui décrivent un orient rêvé par les peintres académiques de l'époque. Et ceux qui me suivent savent que j'ai une prédilection pour le portrait !

     

    NB - Il n'y a pas d'ordre chronologique dans la suite des illustrations.


    8 commentaires
  •  

    Deux poses de dix minutes chacune.

    Lundi -

    Encre et aquarelle sur papier aquarelle


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires