•  

    Aujourd'hui c'est l'automne. Célébrons-le avec ce tableau de Monet.

    Monet qu'on ne présente plus.

    C'est l'automne, mais le ciel est bleu !!!

     

    Mardi - C'est l'automne avec Monet


    4 commentaires
  •  

    Je poursuis l'évocation des grandes toiles peintes chaque année pour être exposées dans les rues d'un village de ma région, évocation commencée ICI

    Cette année-là j'ai formé le projet de m'inspirer d'un des célèbres tableaux de Matisse "La danse" pour créer une troisième représentation des bacchantes, à la gloire des activités viticoles et des beaux paysages de la région que j'habite.

     

    Jeudi - Un coup d’œil dans le rétro : La danse

    Henri Matisse - La danse

     

    Pour réaliser ce projet, j'ai recherché, comme pour les deux précédentes toiles, dans mes dessins de nus ceux qui pourraient m'aider à illustrer ma vision, c'est à dire ceux qui se rapprochaient le plus des attitudes des danseurs de Matisse.

     

    Evidemment, aucun de ces croquis ne reprenait exactement ces poses, mais en bricolant un peu la cambrure ici, une jambe là, un bras ailleurs...pour les attitudes c'était, sinon facile, du moins possible.

    Pour le fond, je me suis inspirée de ce que je voyais, à l'époque, de la fenêtre de mon bel atelier. La montagne au fond, les vignes à perte de vue, les lignes de cyprès. Pour les ombres portées j'ai bidouillé un peu en faisant marcher mon imagination... Et voilà le résultat :

     

    Jeudi - Un coup d’œil dans le rétro : La danse

    La danse des bacchantes (3)

    C'était la troisième toile que je peignais sur ce thème des bacchantes. 


    4 commentaires
  •  

    Encore un mystère...

    Au cours de mes pérégrinations sur les sites d'art j'ai remarqué Ron Hicks, peintre américain né à Colombus, Ohio en 1965.

    Tout jeune il s'intéresse à la peinture et est encouragé par sa mère, elle même artiste. Il étudie l'art à Colombus et , son diplôme obtenu, il travaille pour des magazines comme illustrateur et se consacre à la peinture la nuit.

    Il peint surtout des couples amoureux, son art est à la fois figuratif et impressionniste, disent les sites américains.

    Mais quand on affiche son nom dans le moteur de recherche, on découvre alors deux registres différents : les couples d'amoureux, des portraits de femmes, des nus, dont voici quelques exemples :

     

    Mardi - L'artiste du mardi : Ron Hicks

     

    Mardi - L'artiste du mardi : Ron Hicks

     

    Mardi - L'artiste du mardi : Ron Hicks

     

    Et ailleurs on trouve une peinture toute différents, beaucoup plus heurtée. Peut-être que l'explication se trouve sur son BLOG (n'oubliez pas d'activer la fonction "traduire", sauf si vous maîtrisez l'anglais !)

    Dans cette nouvelle peinture on retrouve bien la touche de l'artiste, son utilisation de couleurs superposées que l'on voit bien quand les reproductions sont suffisamment grandes, comme sur LA PAGE D'ACCUEIL

    Dans cette nouvelle manière, beaucoup plus moderne, il focalise sur les visages qu'il environne de gris et de blanc. C'est si différent, que je me suis demandé s'il ne s'agissait pas de peintres homonymes. D'où la sensation de mystère.

     

    Mardi - L'artiste du mardi : Ron Hicks

     

    Mardi - L'artiste du mardi : Ron Hicks

     

     

    Mardi - L'artiste du mardi : Ron Hicks

     

    Mardi - L'artiste du mardi : Ron Hicks

     

    Mardi - L'artiste du mardi : Ron Hicks

     

    S'il s'agit bien du même artiste, comme mes recherches semblent l'indiquer, ces portraits ou scènes choc sont beaucoup plus percutants que les charmants amoureux de la première époque. Et je les préfère de loin !

    Qu'en pensez-vous ?


    4 commentaires
  •  

    J'ai découvert Albert Marquet ( 1875 - 1947 ) il y a déjà quelques temps, et je lui ai même emprunté son auto-portrait que j'ai inséré dans une de mes toiles (sans oublier bien sûr d'indiquer que c'était une copie).

     

    Mardi - Mon artiste de la semaine : Albert Marquet

    Albert Marquet - Auto-portrait au clin d'oeil

     

    Né à Bordeaux dans une famille modeste, il était affligé d'un pied bot et d'une forte myopie qui n'était pas corrigée pendant son enfance. Il souffrait d'être différent et était en butte aux moqueries de ses camarades d'école. De plus, ses professeurs le prenaient pour un idiot. Il se réfugiait dans le dessin, multipliant les croquis, surtout sur le port. 

     

    Mardi - Mon artiste de la semaine : Albert Marquet

     

    Sète

     

    Sa mère détecte son talent et décide, malgré son  père, de le soutenir dans cette voie. Elle vend un lopin de terre et monte à Paris avec Albert, elle y achète une boutique rue Monge qui les fera vivre chichement. Elle l'inscrit aux Arts-Déco où il rencontre Matisse qui a 5 ans de plus que lui. Ils resteront amis toute leur vie. Ensuite il fréquentera les Beaux-Arts avec pour excellent professeur Gustave Moreau.

     

    Mardi - Mon artiste de la semaine : Albert Marquet

     

    La mère de l'artiste (1)

     

     

    Il sera toujours reconnaissant envers sa mère du choix qu'elle a fait pour lui permettre de vivre sa passion de l'art.

     

    Mardi - Mon artiste de la semaine : Albert Marquet

     

    La mère de l'artiste (2)

     

    Albert Marquet a un esprit indépendant. Il est doué d'un humour caustique. Solidaire du mouvement fauviste, il garde malgré tout son propre style toute sa vie. Il peint sur le motif, essentiellement de la peinture de paysages avec forte présence de l'eau, il simplifie les contours qu'il cerne de traits sombres et utilise des aplats de couleurs. Dès 1910 il peut vivre de son art.

     

     

    Mardi - Mon artiste de la semaine : Albert Marquet

      

    Inondations de 1910 à Paris

     

    C'est un grand voyageur. Il parcourt la France, le Maghreb, le Proche-Orient. Chaque hiver il va à Alger. Il y rencontre Marcelle Martinet qu'il épouse en 1923.

     

    Mardi - Mon artiste de la semaine : Albert Marquet

     

    Portrait de Marcelle, sa femme 

     

    Mardi - Mon artiste de la semaine : Albert Marquet

     

    La citadelle à Tanger

     

    Mardi - Mon artiste de la semaine : Albert Marquet

     

    La femme blonde

     

    Mardi - Mon artiste de la semaine : Albert Marquet

      

    Les bas rouges

    J'adore sa façon de peindre le modèle dans une pose on ne peut moins académique !

     

    Pour en savoir plus sur sa biographie et son parcours artistique, vous pouvez consulter l'article de Wikipedia très complet et assez passionnant.

     

     


    6 commentaires
  • En 2003, il y a 17 ans maintenant, j'ai eu le plaisir d'être agréée pour participer à une exposition organisée par un village viticole de ma région. Il s'agit d'une exposition installée sur les murs de ce village et qui y restait accrochée tout l'été.

    J'ai déjà eu l'occasion de parler de cette exposition annuelle dans ce blog. Chaque peintre recevait en avril une grande toile vierge de 1 mètre par 1,60 mètre sur laquelle il devait créer une oeuvre sur le thème de "La vigne et le vin". Ce thème permet de multiples interprétations.

    Très fière d'avoir la possibilité de participer à ce challenge, j'ai pensé utiliser les nombreux dessins de nus que je faisais devant modèle vivant chaque semaine en atelier d'art, pour créer une ribambelle de bacchantes en folie. Elles font une ronde folle au milieu des ceps, coiffées de feuilles de vigne et leurs ombres violettes se reflètent sur la terre ocre jaune 

    A l'époque les appareils photo numérique en étaient encore à leurs balbutiements et celui que j'avais me donnait des photos de...50 pixels  ! Waouh ! Et j'avais un appareil photo argentique basique qui ne faisait pas beaucoup mieux. 

    J'ai fait un montage de mes photos de l'époque ce qui explique la qualité médiocre du résultat. Je parle de la photo, pas du tableau dont j'étais très fière. C'était la première fois que je m'attaquais à une toile aussi grande.

    Cette photo a déjà été publiée le 24 juin 2012.

     

    Jeudi - Un coup d’œil dans le rétro : Bacchanale

    Bacchanale - Huile sur toile 100 x 160


    4 commentaires
  •  

    Florence Carlyle est une peintre canadienne née en Ontario. Elle est la petite-nièce du philosophe écossais Thomas Carlyle.

    Sa mère encourage ses aptitudes artistiques. Elle prend des leçons d'art à New-York.

    Mardi - Mon artiste du mardi : Florence Carlyle

    Portrait de jeune fille

     

    A 26 ans, elle part étudier à Paris à l'Académie Julian où elle a été l'élève de Bouguereau. Mais elle a une brouille avec lui et s'inscrit alors à l'Académie Delécluse fort connue à l'époque et laissant une grande place aux élèves femmes.

    Cela ne m'étonne qu'à moitié qu'elle se soit embrouillée avec Bouguereau, peintre académiste très traditionnel et réaliste. 

     

    Mardi - Mon artiste du mardi : Florence Carlyle

     

    Elle rentre au Canada où elle sera reconnue et deviendra la première femme élue membre de l'Académie Royale des Arts du Canada.

     

    Elle passe les vingt dernières années de sa vie en Angleterre.

     

    Mardi - Mon artiste du mardi : Florence Carlyle

     Elle aurait peint cette vieille femme au cours d'un séjour en Bretagne

    Cette artiste a attiré mon attention parce que j'aime sa façon de peindre de façon à la fois précise et un peu floue. Elle était considérée comme une grande coloriste.

     

    Mardi - Mon artiste du mardi : Florence Carlyle

    Le papillon de nuit


    8 commentaires
  • Sur une remarque de Pulsatilla dans son commentaire sur le deuxième tableau que j'ai publié dans  Le tableau du samedi du 22 août, je me suis mise à douter de l'attribution à Edgar Degas du tableau ci-dessous.

     

    Dimanche - Mystère non résolu

    Alors j'ai recherché dans les bibliothèques virtuelles, en particulier wikiart et je n'ai vu nulle part ce style de peinture chez Degas.

    Certains sites l'attribuent à Van Gogh, mais je n'y reconnais pas la façon de peindre de Van Gogh non plus...Et ce que j'ai vu chez wikiart m'a confortée dans cette impression. Vincent Van Gogh présente la plupart du temps ses bouquets avec un support simple exécuté par petites touches, sur un fond traité de la même façon, tel le bouquet ci-dessous :

     

    Dimanche - Mystère non résolu

    Vincent Van Gogh

     

    Et j'ai pensé que cette façon de peindre en traitant le fond et le support dans le détail se retrouvait plutôt chez certains autres artistes, tels que Bonnard :

     

    Dimanche - Mystère non résolu

    Pierre Bonnard

     

    Ou Suzanne Valadon :

     

    Dimanche - Mystère non résolu

    Suzanne Valadon

     

    Ou Félix Valloton :

     

    Dimanche - Mystère non résolu

    Félix Valloton

     

    Ou Louis Valtat que Fardoise m'a fait découvrir récemment :

     

    Dimanche - Mystère non résolu

    Louis Valtat

     

    Ou Edouard Vuillard :

     

    Dimanche - Mystère non résolu

    Edouard Vuillard

     

    Alors maintenant que je vous ai livré le fruit de mes réflexions, à vous de juger...

     

    Et cette recherche infructueuse me confirme encore une fois qu'il faut toujours vérifier, vérifier et vérifier encore ce que nous livrent les sites internet !

     


    8 commentaires
  • Je poursuis et termine la série des auto-portraits, me réservant le droit de rédiger par la suite d'autres billets sur les auto-portraits, se consacrant à un seul artiste, ou pour réparer des oublis (impardonnables ou pas...).

    ***

     

    Mardi - Les auto-portraits (10)

    Lucian Freud "Reflection"

    pour Freud un auto-portrait s'éxécutant à l'aide d'un miroir ne peut être qu'un reflet (reflection) inversé du modèle.

     

    Mardi - Les auto-portraits (10)

     

     

    Lucian Freud, auto-portrait en pied.

    Cet immense auto-portrait peut choquer par la nudité réaliste et le manque de souci d'esthétisme. J'ai vu ce tableau dans une exposition magnifique peu après sa mort. Grandeur nature, il est incroyablement impressionnant. Le peintre a surchargé son oeuvre de matières granuleuses qui la rendent étonnamment vivante.

    Lucian Freud ( 1922 - 2011) petit-fils de Sigmund Freud il est né en Allemagne et sa famille a émigré en Angleterre en 1933 pour fuir les persécutions nazies.

    Lucian Freud est considéré comme un des peintres figuratifs les plus importants du XXème et du XXIème siècle.

    Après des débuts influencés par les surréalistes, il évolue vers un style très personnel avec une peinture beaucoup plus épaisse et rejoint un groupe de peintres figuratifs, "L'école de Londres", qui revendique une peinture réaliste dépassant les apparences pour cerner la vérité des sujets.

     

    Mardi - Les auto-portraits (10)

    Jean-Olivier Hucleux, dit Hucleux ( 1923 - 2012) Peintre français

    Hucleux est un peintre hyperréaliste. Cet auto-portrait ressemble à une photographie, mais c'est une peinture à l'huile. Hucleux travaille au crayon ou à la peinture à l'huile d'après photos.

    Vous en saurez plus en allant voir ce billet que j'avais publié le 22 février 2014 concernant ce peintre très particulier.

     

    Mardi - Les auto-portraits (10)

     

    Andy Warhol (1928 - 1987) artiste américain 

    C'est un des principaux représentant du Pop Art, reconnu pour être un des grands artistes du XXème siècle. Il est né dans une famille ruthène (Slovaquie) et son vrai nom est Andrew Warhola.

    Après des études artistiques il commence par être dessinateur publicitaire, mais il est passionné par les arts, sans perdre de vue le projet de gagner de l'argent, il dira que "Gagner de l'argent est un art". Il fait partie de la mouvance Pop Art et évolue dans un milieu d'artistes qu'on appellerait maintenant "branchés".  Wikipedia

     

    Mardi - Les auto-portraits (10)

     

     

    Mardi - Les auto-portraits (10)

     Benjamin Vautier dit "Ben" (1935 - ...) artiste français.

    Cet artiste fait partie du groupe "Fluxux". Il est reconnu pour ses "performances", ses installations et ses écritures. J'ai trouvé amusante sa façon de ne pas faire son auto-portrait.

     

    Mardi - Les auto-portraits (10)

     David Hockney (1937 - ...)

    Mardi - Les auto-portraits (10)

     

    Deuxième auto-portrait (peinture et collages)

    David Hockney est un peintre anglais  figure majeure du pop-art des années 60. J'avais fait paraître un billet sur cet artiste le 15 juillet 2017 .

     

    Mardi - Les auto-portraits (10)

     

    Didier Chamizo (1951 - ...) est un artiste français

    C'est un libertaire dont les activités politiques ont provoqué deux fois l'incarcération.

    Artiste très actif, il est considéré comme précurseur du street art et a créé l'Abstraction-Figuration lettrique. Son long parcours est intéressant et vous pouvez en trouver l'histoire dans Wikipedia .

     

     

    Mardi - Les auto-portraits (10)

     

    Jean-Michel Basquiat (1960 - 1988) est un artiste américain.

    Peintre d'avant-garde populaire il fait partie des pionniers de la mouvance undergroud. 

    Enfant précoce, il sait lire à quatre ans et parle couramment trois langues. Sa vie a été courte, mais très riche, je ne peux pas vous la décrire ici mais il y a toujours...Wikipedia 

     

     


    11 commentaires
  •  

    Pour cette nouvelle série d'auto-portraits nous sommes en plein XXème siècle. Définitivement terminés les auto-portraits bien léchés (quoique...) ou même les auto-portraits juste seulement plus audacieusement colorés des "Fauves".

    Voyageons au pays des artistes en perpétuelle fuite devant la photographie, en perpétuelle recherche d'originalité. Maintenant, comme le dit Ben, ce qui compte ce n'est pas le beau, c'est le nouveau !

     

    Et pourtant, surprenant, le beau est là quand même...

     

    Jean Dubuffet (1901 - 1985) Deux auto-portraits

    Peintre, sculpteur et plasticien français. Premier théoricien de l'art brut, art produit par des marginaux ou des malades mentaux dont il reconnaît s'être lui-même largement inspiré. En 1944, dans un Paris récemment libéré, alors qu'il est encore inconnu, sa première grande exposition  provoque un scandale.

    Sa collection personnelle de "l'art brut" recueillie par "La compagnie de l'art brut" fondée en 1948 et qui regroupait des productions d'artistes découverts dans les prisons, les asiles, et chez les marginaux de toutes sortes se trouve à Lausanne. L'administration française tergiversant à l'accueillir, Dubuffet a accepté la proposition de cette ville Suisse.

    Homme généreux mais atrabilaire, il a passé des années à chercher sa voie Il considérait que la peinture d'après-guerre manquait d'audace et décida de se consacrer au commerce. Mais rapidement l'art reviendra dans sa vie. wikipedia .

     

     

     

    Pierre Tal Coat 1er auto-portrait

     

     

    Deuxième auto-portrait 

    Pierre Tal Coat (pseudonyme de Pierre Jacob 1905 - 1985)

    Fils de marin pêcheur en Bretagne il a une jeunesse marquée par la disparition de son père à la guerre en 1915. Apprenti forgeron, il est fait pupille de la nation et devient clerc de Notaire, puis mouleur et peintre céramiste à Quimper. Il dessine des personnages et des paysages de la campagne bretonne.

    Il "monte" à Paris en 1924 et travaille à la Manufacture de Sèvres. Il rencontrera de nombreux artistes et fera partie de "l'Ecole de Paris". wikipedia

     

     

    Francis Bacon (1909 - 1992) peintre britannique

    J'ai choisi cet assemblage de deux auto-portraits encadrant une photo de lui, mais Bacon en a fait beaucoup d'autres, tous assez impressionnants.

    Né à Dublin il a été un enfant asthmatique, maladif, maltraité par son père qui était éleveur et entraîneur de chevaux et le rejettera quand il découvrira son homosexualité. Sa mère lui versant une pension, il mène une vie de bohème, exerçant différents métiers entre Londres, Berlin et Paris. Artiste autodidacte, il est influencé par le surréalisme et admire Velázquez, Poussin et Rembrandt. Ses premières expositions feront scandale de par les sujets traités et leur expressionnisme choquant. wikipedia

     

     

     

    César (1921 - 1998) Sculpteur français et auteur de dessins crayonnés très recherchés, tels cet auto-portrait.

    Il fait partie des "Nouveaux réalistes". Il se dit essentiellement autodidacte mais suivra de 1935 à 1939 les cours de l'Ecole supérieure des beaux-Arts de Marseille, puis à celle de Paris en 1943. 

     

     

    Bram Bogart 1er auto-portrait

     

     

    Deuxième auto-portrait de Bram Bogart (1921 - 2012) 

    Peintre belge d'origine néerlandaise.

    Deux auto-portraits qui montrent l'évolution du travail de cet artiste devenu un des fondateurs de l'Art informel. Il a d'abord expérimenté le cubisme et le figuratif, peignant des fleurs, des natures mortes et des auto-portraits. Dans les années 1950 il commence à travailler avec des empâtements, d'épaisses couches de peinture, du ciment, et ses sujets deviennent de plus en plus abstraits.

     

    A suivre...


    votre commentaire
  • Eklablog, qui héberge ce blog depuis 2012, a changé sa politique et nous impose désormais des publicités intempestives dans nos  billets. Ces publicités en perturbent la mise en page.

    Ce blog "Passion Peinture" a pour sujet mon  modeste travail personnel, et aussi tout ce qui concerne l'art, en particulier la peinture.

    J'ai toujours essayé de donner à mes articles une allure harmonieuse et simple, ces publicités plus ou moins clignotantes troublent mon message. Je m'en excuse auprès de mes visiteurs, mais je n'y suis pour rien.

    Cette nouveauté dont je me serais bien passée m'a donné l'idée d'un billet traitant (à ma manière) de l'utilisation des œuvres d'art par la publicité.

    En voici quelques exemples.

     

    La Mona Lisa de Léonard de Vinci, pastichée par Botero a inspiré les publicitaires qui ont joué sur les deux...tableaux.

     

    Dimanche - L'art et la pub

     

    Le deuxième aurait pu aussi s'intituler "Avant - Après", mais cela aurait été contre-productif...

    La pauvre Mona Lisa est habituée à ce qu'on la mette à toutes les sauces.

     

    Dimanche - L'art et la pub

     

    La Cène de Léonard de Vinci a été kidnappée par un soda bien connu...Pour les publicitaires rien n'est sacré et les excès de l'impertinence ne sont pas un problème.

     

    Dimanche - L'art et la pub

     

    Le David de Michel-Ange a été rhabillé avec de la toile de Nîmes...

     

    Dimanche - L'art et la pub

     

    Michel-Ange encore, mais en peinture cette fois, a fait les beaux jours d'un fabricant de téléphones mobiles avec un slogan qui fait mouche.

     

    Dimanche - L'art et la pub

     

    La laitière de Vermeer tombait à pic pour les yaourts !

     

    Dimanche - L'art et la pub

     

    Même la Vague d'Hokusaï a été mise à contribution...

     

    Dimanche - L'art et la pub

     

    Je ne sais pas si Van Gogh était amateur de bière, je l'aurais plutôt vu boire de l'absinthe, mais les publicitaires ne sont pas à ça près.

     

    Dimanche - L'art et la pub

     

    Grant Wood et son "American gothic" a inspiré le fast fooding, juste retour des choses...

     

    Dimanche - L'art et la pub

     

    Et une boisson française s'est inspirée de l'américain Roy Litchenstein pour vanter ses bulles.

     

    Dimanche - L'art et la pub

     

    Et bien sûr il y en a beaucoup d'autres exemples, mais ce sera tout pour aujourd'hui. 

    Dimanche - L'art et la pub


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique