• C'est une petite statue de environ 40 cm de hauteur que j'ai modelée dans de la terre chamottée pour un concours de modelage organisé par des potiers dans un village très concerné par la céramique, puisqu'il y a été découvert un gisement de poteries préhistoriques d'une grande beauté. J'ai eu d'ailleurs la chance d'admirer ces poteries rarement exposées au public en raison de leur extrême fragilité.

     

    Le thème du concours était : "La première femme".

     

     

    Ce concours s'étalait sur deux jours, puis les oeuvres étaient exposées et un prix décerné. Bien que je n'aie pas eu le prix, je garde un merveilleux souvenir de ces deux jours passés avec plein de gens joyeux et talentueux.

    Ensuite j'ai ramené ma statue chez moi, crue. Pour la faire cuire, j'ai dû la couper en deux à hauteur des cuisses enfoncées dans le socle, mon four étant trop petit pour la contenir entière. Ensuite j'ai collé la dame dans son pot fleuri, et depuis elle trône dans mon atelier !

     

     

     

    Je l'ai baptisée R'Eve d'Afrique. Cette Eve africaine offre non pas une pomme...mais une banane ! Et le serpent s'enroule autour de son corps.

    Je l'ai patinée avec des acryliques et de la patine dorée.

    Je l'aime beaucoup.

     

     

     





    10 commentaires
  • J'ai fait un stage de modelage et de moulage. Nous étions une petite dizaine de participants

     

    Le modèle a posé pendant deux jours, ce qui m'a permis de faire un grand buste en terre.

     

    Ce buste a servi de matrice pour faire un grand moule en plâtre, et ensuite j'ai pu faire un "tirage" de ma statue avec de la poudre de marbre mêlée à de la résine. C'était un travail difficile, et assez physique, mais j'étais ravie d'apprendre.

     

    La statue en marbre reconstitué est sortie du moule de plâtre toute rugueuse, avec des balèvres, pas jojo, la petite !

    Il a fallu de longues heures de polissage, ensuite, pour lui donner ce satiné qu'on voit sur la photo.

     

     

     

     

     

    Quand au buste original en terre, j'ai pu le creuser, le cuire, et je l'ai offert à ma fille, ravie !

     

    J'ai pu aussi garder le moule en plâtre et en tirer un autre exemplaire, mais c'est une autre histoire. Alors...à suivre !





    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique